Le trou du champ

Benoît Grauer
2001 Cahiers de Gestalt-thérapie  
Distribution électronique Cairn.info pour Collège européen de Gestalt-thérapie. © Collège européen de Gestalt-thérapie. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de
more » ... uelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -14/02/2020 01:53 -© Collège européen de Gestalt-thérapie Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -14/02/2020 01:53 -© Collège européen de Gestalt-thérapie 87 Cahiers n°9, 2001 GESTALT THERAPIE "L'éducation, ça rentre avec des bons coups de pied au cul." Sur un tel fondement, quel apprentissage peut se construire? Grandpère avait-il raison? Corrélée aux bonnes vieilles méthodes d'enseignement, la manière de pratiquer la psychothérapie en évitant "les histoires de cul" ne tendrait-elle pas à maintenir en l'état la situation? Dans le champ de la Gestalt, ne trouverons-nous pas le moyen de considérer c ce e fondement, le siège de toute la détresse humaine, comme l la a figure non-émergeante? Dans la relation thérapeutique, l'un est supposé avoir la connaissance tandis que l'autre en a plein... les bottes. Pour le second, le soulagement est la demande, tandis que la maîtrise de l'expérience est une recherche pour le premier, du moins quand il est débutant. L'élaboration de cette relation est bien une histoire de trou qui ne va jamais à son terme. Pour chacun, la prégnance du manque fondamental fait trou et anime son désir de le combler. Comment bien cultiver son champ p po ou ur r n ne e m ma an nq qu ue er r d de e r ri ie en n? Où repérer le point culminant du rapprochement p po ou ur r n ne e r ri ie en n r ra at te er r d de e l l' 'e ex xp pé ér ri ie en nc ce e p pr ré és se en nt te e? Beaucoup de choses à ratisser, au fond, tout en occultant le principal: le manque à être trou, à être né de rien et pour la vaine recherche d'un objet qui pourrait le fermer. Qui évoque le trou symbolise le manque et touche au moteur du désir. Quoi de plus humain? Le mot désir ne signifie rien jusque-là. Il est seulement le signe de quelque animation dans la relation à l'autre, Benoît GRAUER Le trou du champ Document téléchargé depuis www.cairn.
doi:10.3917/cges.009.0087 fatcat:h5ts2egsvnbjfncsewy7e2ncaq