Pagnes partisans, fabrique des partis et participation politique des femmes des classes populaires au Malawi

Paul Grassin
2016 Politique Africaine  
Pagnes partisans, fabrique des partis et participation politique des femmes des classes populaires au Malawi Au Malawi, les tissus politiques arborant les couleurs et symboles des partis sont omniprésents dans l'espace public en période électorale, mais également en dehors, au quotidien, allant jusqu'à pénétrer les espaces domestiques. Cet article considère les usages du tissu partisan par les élites politiques, les militants et les simples citoyens comme un moyen d'éclairer la fabrique des
more » ... la fabrique des partis et leur ancrage social, ainsi que les différents modes de politisation et de participation politique des femmes des catégories populaires. Élément central de la vie politique après l'indépendance en 1964, le pagne (chitenje, pluriel : zitenje) partisanreprésentant les couleurs, les symboles du parti et le portrait de son leaderest aujourd'hui devenu un objet incontournable du rituel électoral au Malawi 1 . Généralement distribué lors des meetings de campagne, cet habit féminin est habituellement noué autour de la taille ou, de manière plus sophistiquée, porté en national suit lors de ces mêmes meetings 2 . Ainsi vêtues, les femmes s'engagent dans des chants et des danses collectives. En période de campagne, le pagne envahit l'ensemble du paysage : il habille les minibus qui sillonnent le territoire, décore les tribunes officielles, flotte en étendard à la cime des arbres... Mais, une fois le processus électoral achevé, il continue à circuler au quotidien et à occuper les espaces publics et domestiques, porté comme vêtement dans la vie de tous les jours, dans les champs et les marchés, mais aussi, plus singulièrement, utilisé comme linge de maison, comme rideaux ou pour transporter des marchandises. Le pagne n'est pas l'unique vêtement partisan à être distribué de la sorte et à circuler dans l'espace public malawien 3 , mais il est particulièrement intéressant car exclusivement féminin, et permet donc de mettre en lumière la participation spécifique des femmes à la vie politique et partisane 4 . Si des femmes des classes sociales supérieures, appartenant aux cercles dirigeants des partis, portent le pagne dans les meetings politiques, les usages quotidiens sont quant à eux l'apanage des catégories populaires. Alors que l'analyse de la participation politique des femmes malawiennes s'est jusqu'à présent très unilatéralement focalisée sur les danses collectives dans les meetings de campagne 5 , l'approche par le pagne et ses usages permet de dépasser le cadre des élections et des instances partisanes pour étudier la politisation des femmes des catégories populaires dans sa dimension quotidienne. Cela implique d'observer les usages qui sont faits de ces tissus sans se limiter au calendrier électoral et de s'interroger, ce faisant, sur le devenir 1 . Je suis très reconnaissant envers Florence Brisset-Foucault pour sa lecture exigeante et son aide généreusement apportée à la finalisation de cet article et envers les relecteurs anonymes de Politique africaine dont les nombreuses remarques ont très largement contribué à son amélioration. 2 . Le national suit est un ensemble complet comportant une jupe, un haut et un couvre-chef. Il est devenu, depuis l'indépendance, l'habit politique usuel des femmes. 3 . Quelques cadres nationaux masculins peuvent être amenés à porter des chemises confectionnées avec le pagne du parti, mais cet usage reste limité aux élites partisanes et dans le strict cadre des meetings. 4 . On trouve également des T-shirts affichant une symbolique similaire et portés indifféremment par les hommes et par les femmes. 5 . Voir L. Gilman, The Dance of Politics: Gender, Performance and Democratization in Malawi, Philadelphie, Temple University Press, 2009 ; E. L. Mkamanga, Suffering in Silence: Malawi Women's 30 Year Dance with Dr Banda, Glasgow, Dudu Nsomba Publications, 2000. . Malgré la transition, le MCP continue de faire payer l'accès à ses pagnes, les femmes qui veulent en obtenir doivent les acheter. Abstract Bodies as partisan infrastructures: the uses of political loincloths, parties' fabric and political participation of women of the working classes in Malawi Political cloth showing the colors and symbols of political parties are ubiquitous in Malawian public space, during the election as well as in the daily life. It keeps circulating after political events and penetrates the domestic sphere. This paper suggest that the various uses of political cloth by party elites, party supporters and mere citizens highlights the fabric of the party as well as the conditions of poor women political participation.
doi:10.3917/polaf.144.0095 fatcat:koetjyy4szd5jc5ie5kp7tyf5a