Les résistances des agents de l'inspection du travail à la reddition de comptes (1980-2013)

Marie Szarlej-Ligner
2016 Revue Francaise d'Administration Publique  
Distribution électronique Cairn.info pour Ecole nationale d'administration. © Ecole nationale d'administration. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque
more » ... orme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Résumé Les agents de l'Inspection du travail sont traditionnellement soumis à une obligation de rendre compte de leur activité de contrôle. Or, ils considèrent que la saisie des données qui y est relative n'est pas une priorité, mais qu'elle constitue une « obligation secondaire » par opposition à ce qui serait leur « vrai boulot ». Plus encore, depuis le début des années 2000, à la suite de la mise en place d'un logiciel dédié, cette saisie fait l'objet d'un boycott. Celui-ci est devenu un moyen de s'opposer plus largement aux dernières réformes que connaît l'administration du travail. Abstract -Reluctance to provide accounts: the case of Labour Inspectorate officers -The Labour Inspectorate officers are requested to provide accounts about their control activities. However, they don't consider the collection and the transmission of the related data as a priority, but more like a "secondary obligation" in contrast with what they believe to be their "real job". Moreover, they boycotted the use of a dedicated software introduced in the beginning of the years 2000. This became a way to oppose the recent reforms of the administration in charge of the implantation of labour policy.
doi:10.3917/rfap.160.1139 fatcat:grpuf42jpbdinpw652zu4ficqy