L'Enseignement de la distinction passé composé/imparfait aux apprenants anglophones du FLE : un test de deux explications dans la salle de classe

Melissa Whatley
2010 2ème Congrès Mondial de Linguistique Française   unpublished
Neveu F., Muni Toke V., Durand J., Klingler T., Mondada L., Prévost S. (éds.) Congrès Mondial de Linguistique Française -CMLF 2010 978-2-7598-0534-1, Paris, 2010, Institut de Linguistique Française Didactique et enseignement, français langue maternelle, français langue seconde Les apprenants qui ont participé à cette étude sont des apprenants anglophones de niveau débutant (deuxième semestre d'étude) dans une université dans le Sud-est des États-Unis. Suivant l'objectif de cette étude les
more » ... tte étude les apprenants ont été divisés en deux groupes dont un groupe expérimental qui a reçu comme enseignement une explication aspectuelle (N=9) en plus de l'explication du manuel du cours Chez nous et un autre groupe témoin qui n'a reçu que l'explication du manuel (N=18). L'explication aspectuelle proposée au groupe expérimental, adaptée de Dansereau (1987 : 37) et Frantzen (1995 : 147), est la suivante : Both the passé composé and the imparfait express past actions and states, and all verbs can be used in either form. They serve different functions in a narrative, however. The passé composé is used to relate what happened/what happened next (Qu'est-ce qui s'est passé?). The imparfait is used to relate what the conditions were/what was going on (Quelles étaient les conditions?) Neveu F., Muni Toke V., Durand J., Klingler T., Mondada L., Prévost S. (éds.) Congrès Mondial de Linguistique Française -CMLF 2010 978-2-7598-0534-1, Paris, 2010, Institut de Linguistique Française Didactique et enseignement, français langue maternelle, français langue seconde
doi:10.1051/cmlf/2010151 fatcat:p4x6axiztfajrab6b37da4leiu