Jurisprudence du travail

Denys Dion
1949 Relations Industrielles - Industrial Relations  
Tous droits réservés © Département des relations industrielles de l'Université Laval, 1949 Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter en ligne. https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/ Cet article est diffusé et préservé par Érudit. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de lVolume 5, numéro 3,
more » ... ume 5, numéro 3, décembre 1949 URI : https://id.erudit.org/iderudit/1023296ar DOI : https://doi.org/10.7202/1023296ar Aller au sommaire du numéro Éditeur(s) Département des relations industrielles de l'Université Laval ISSN 0034-379X (imprimé) 1703-8138 (numérique) Découvrir la revue Citer cet article Dion, D. (1949). Jurisprudence du travail. Relations industrielles, 5, (3), 28-29. https://doi.org/10.7202/1023296ar Résumé de l'article Afin de renseigner les lecteurs du Bulletin, le Service de recherches entreprend une chronique mensuelle de Jurisprudence du travail. En principe, cette chronique portera sur les cas courants de jurisprudence soit des cours civiles, comme la Cour Supérieure ou la Cour du Banc du Roi, soit des tribunaux d'arbitrage ou encore sur les décisions intéressantes des diverses commissions administratives provinciales ou fédérales. Il pourra même arriver qu'on étudie des décisions intéressantes des cours étrangères. Bien que notre but soit surtout de nous attacher aux cas courants, il pourra arriver que cette chronique fasse un retour sur le passé afin de présenter aux lecteurs l'analyse de cas qui demeurent, malgré le temps, d'une grande actualité. On n'est pas sans savoir, en effet, que la jurisprudence prend ses sources les plus fermes dans des décisions qui datent.
doi:10.7202/1023296ar fatcat:agyc5u2egbgsbpqfgvolhoxijq