An Englishman's Right to Hunt: Territorial Sovereignty and Extraterritorial Privilege in Japan

Douglas Howland
2012 Monde(s) Histoire, Espaces, Relations  
Distribution électronique Cairn.info pour Armand Colin. © Armand Colin. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more » ... est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.81 -27/07/2018 11h30. © Armand Colin Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.81 -27/07/2018 11h30. © Armand Colin Résumé Un droit de chasse pour les Anglais : souveraineté territoriale et privilège extra-territorial au Japon L'article examine les privilèges d'extraterritorialité des residents étrangers établis par les traités des années 1860 au Japon, en particulier le "droit de chasse" revendiqué par les autorités britanniques. Les conflits entre les Japonais et les juridictions consulaires à propos de la chasse révèlent les contradictions entre l'extraterritorialité, la loi internationale et la souveraineté territoriale japonaise. Mots-clés : Souveraineté territoriale -Extraterritorialité -Juridiction consulaire -Privilege d'immunité -Droit de chasse. Abstract This article examines foreign residents' extraterritorial privileges in Japan established by the treaty regime in the 1860s, particularly the "right to hunt" asserted by British authorities in Japan. Conflicts between Japanese and consular jurisdiction over hunting reveal the contradictions among extraterritoriality, international law, and Japanese territorial sovereignty.
doi:10.3917/mond.121.0193 fatcat:7eyjkwd2ubah7ax7qivbhvpwhe