Transmissions psychiques, approche conceptuelle

Jean-Maurice Blassel
2003 Dialogue  
Pour aborder les transmissions psychiques, il n'est pas inutile de préciser d'abord le terme « psychique ». Qu'est-ce que le psychisme ? À la suite des travaux de Freud, nous pouvons considérer le psychisme comme un « appareil » à interpréter, un « appareil » de traitement des informations. Le psychisme produit de l'information psychique à partir de stimulations corporelles ou relationnelles. L'information psychique n'existe pas en dehors d'un sujet qui la construit. Une information psychique,
more » ... rmation psychique, que ce soit une sensation, une perception, un sentiment, une pensée, n'a pas de matérialité, pas de réalité autre que psychique. Une pensée, par exemple, n'est pas une chose qui se transmet à la génération suivante comme on transmet une maison, un terrain, une somme d'argent. Une pensée n'est pas non plus un parasite qui, tel un pou, sauterait sur une jeune tête passant à sa portée. Ce n'est pas non plus un virus inconnu qui contaminerait un sujet « non protégé » et qui développerait, à son insu, une perturbation de son équilibre. Les informations psychiques ne sont pas des choses, des éléments, elles n'ont pas d'existence réelle ni d'autonomie. Elles n'existent pas en dehors d'un sujet qui les construit. Comment dès lors penser la transmission psychique en gardant à la notion de psychisme sa spécificité d'appareil à interpréter ? Transmissions psychiques, approche conceptuelle JEAN-MAURICE BLASSEL DIALOGUE -Recherches cliniques et sociologiques sur le couple et la famille -2003, 2 e trimestre RÉSUMÉ Dans cet article, l'auteur propose une synthèse des approches conceptuelles qui permettent d'appréhender sous un jour psychanalytique ce qu'il en est des transmissions psychiques dans le couple et la famille. Celles-ci relèvent des interprétations qu'un sujet se construit à partir d'informations verbales ou non verbales. Ces interprétations reposent à la fois sur l'économie interne du sujet, sur le lien libidinal à l'émetteur et sur l'appartenance au groupe dans lequel se produit l'échange.
doi:10.3917/dia.160.0027 fatcat:uamh4xyzhvd7zimj5oja24wday