Le capital social « individuel », les réseaux « sociaux » et leurs liens avec le jeu économique

Masahiko Aoki
2010 Revue d'Economie du Developpement  
Masahiko Aoki, « Le capital social « individuel », les réseaux « sociaux » et leurs liens avec le jeu économique », Revue d'économie du développement La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque
more » ... forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Cet essai effectue une distinction conceptuelle entre les différentes catégories de la société, telles que les réseaux sociaux, les normes, et la différenciation des statuts sociaux, d'un côté, et le capital social, d'un autre côté. Les premiers sont des phénomènes institutionnels découlant des résultats des jeux de l'échange social dans lesquels les agents individuels investissent de façon stratégique dans le capital social. Le développement récent de la neuroscience indique la possibilité future de mesurer les retombées sociales en termes de relations d'équilibres ayant des bénéfices hédoniques. Cette possibilité révèle qu'une approche du capital social en termes de jeu associé et ses implications sur la performance économique sont prometteuses. Cette approche pourrait rendre réalisable une analyse socio-économique des réseaux sociaux, qui ne l'est pas lorsque l'on utilise les approches économique ou sociologique de façon isolée. En particulier, cet essai suggère une manière d'appliquer l'approche en termes de jeu associé au problème de la tragédie des communs, qui est en train de devenir l'un des défis publics les plus importants de notre temps. This essay makes a conceptual distinction between societal categories, such as social networks, norms, and social status differentiation, on the one hand, and social capital, on the other. The former are institutional phenomena arising as outcomes of social-exchange games in which individual agents invest strategically in social capital. Recent development of neuroscience suggests the future possibility of measuring social payoffs in terms of trade-off relationships with hedonic payoffs. This possibility may suggest that a linked-game approach to social capital and its implications for economic performance are more promising. This approach might make feasible an analysis of socioeconomic networks that is not possible using an economic or sociological approach in isolation. Particularly, this essay suggests a way to apply the linked-game approach to the problem of the tragedy of the commons, which is becoming one of the most acute public issues of our time.
doi:10.3917/edd.244.0097 fatcat:qc333hockzbclmxoak2pkbroua