Le potentiel d'offre et de demande de services médicaux dans la langue de communautés minoritaires : où se situe le français en Colombie-Britannique?

Louis Giguère, Brian Conway
2014 Reflets Revue d'intervention sociale et communautaire  
Reflets Document généré le 23 sep. 2017 21:03 Reflets Le potentiel d'offre et de demande de services médicaux dans la langue de communautés minoritaires : où se situe le français en Colombie-Britannique? Louis Giguère et Brian Conway L'accès aux services sociaux et de santé en français et la formation des professionnelles et professionnels en situation francophone minoritaire canadienne Volume 20, numéro 2, Automne 2014 URI : id.erudit.org/iderudit/1027586ar Aller au sommaire du numéro
more » ... du numéro Éditeur(s) Reflets, Revue d'intervention sociale et communautaire ISSN 1203-4576 (imprimé) 1712-8498 (numérique) Découvrir la revue Citer cet article Louis Giguère et Brian Conway "Le potentiel d'offre et de demande de services médicaux dans la langue de communautés minoritaires : où se situe le français en Colombie-Britannique?." Reflets 202 (2014): 52-82. DOI : 10.7202/1027586ar Tous droits réservés © Reflets, Revue d'intervention sociale et communautaire, 2014 Le dossier Reflets -Vol. 20, N o 2, automne 2014 52 Le potentiel d'offre et de demande de services médicaux dans la langue de communautés minoritaires : où se situe le français en Colombie-Britannique? Louis Giguère RésoSanté Colombie-Britannique (RSCB) Brian Conway RésoSanté Colombie-Britannique (RSCB) Résumé Une étude comparative du potentiel de services médicaux dans les langues minoritaires de Colombie-Britannique révèle que des médecins non-francophones parlant français génèrent une retombée linguistique qui amplifie l'offre potentielle de services de santé et de services sociaux en français de façon dramatique. Ce mécanisme structurant s'appliquerait aux autres professions de la santé et des services sociaux, partout au Canada et il serait plus prononcé plus le contexte est minoritaire. Les communautés francophones doivent faire plus pour identifier, engager et outiller les professionnels et professionnelles « francophiles » et elles doivent élaborer une logique d'équité innovatrice pour dégager le potentiel d'offre de services de santé et de services sociaux en français dans un contexte multilingue. Abstract A comparative study of medical services potential in linguistic minorities languages in British Columbia reveals that non-Francophones French-speaking doctors create a linguistic spinoff that dramatically boosts the potential supply of health and social services in French. This structuring mechanism would apply to other health and social services, elsewhere in Canada and it would be stronger the greater the minority context. Francophone communities must do more to identify, engage and empower francophile professionals and they must develop an innovative equity rationale to unleash the potential for health and human services in French in a multilingual context.
doi:10.7202/1027586ar fatcat:7aojkngiubhhpfn34fcjbpruqy