TERRAIN VAGUE : POÉTIQUE DES ESPACES URBAINS INTERMÉDIAIRES DANS LA LITTÉRATURE FRANÇAISE CONTEMPORAINE traduit de l'allemand par Laurent Cassagnau

Wolfram Nitsch
unpublished
'ailleurs on aura soin de ne pas abattre les palissades, en tôles et madriers capables de résister cent ans. Car quelque agrément qu'on éprouve quand on y rôde, le terrain vague se déploie d'abord, entre ces interstices, comme un plan de méditation 1. L'étude qui suit n'est pas précisément consacrée à la littérature des voyages, au sens où nous entendons ce terme dans Viatica. Nous avons toutefois pris le parti de publier cet article, consacré à la poétique du terrain vague, dans la mesure où
more » ... dans la mesure où il paraît susceptible d'alimenter utilement la réflexion sur l'un de ces lieux du voyage qui est devenu emblématique d'un nouvel usage du monde consistant à revisiter les hiérarchies communément admises : dès lors que disparaissent les taches blanches de la carte et que les monuments des hommes et de la nature paraissent usés par les regards écrits qui en rendent compte, le relateur en vient à arpenter des « espèces d'espaces » situés en marge des itinéraires habituellement empruntés et qui ne paraissent pas ensevelis sous une somme trop importante de considérations (N.D.L.R.). Dès le début du Doulos, un des films de gangsters de Jean-Pierre Melville, le spectateur est transporté dans un lieu situé à l'écart. Venant de Montmartre, le centre de la pègre parisienne, un des deux protagonistes du film entre dans une maison isolée, à la périphérie de la ville, abat un recéleur d'un coup de revolver et enterre l'arme du crime ainsi que son butin dans un terrain vague qui ne présente rien de particulier si ce n'est, de temps en temps, des trains qui passent. Plus tard, à l'attention d'un douteux complice, il indique sur une sorte de carte au trésor l'emplacement qu'il désigne du terme de « TERRAIN VAGUE » tracé en lettres capitales. Le complice à son tour se rend immédiatement sur place pour récupérer les objets enterrés. Le simple fait de cartographier ce lieu et de lui adjoindre une légende en fait un pôle magnétique qui attire aussi d'autres personnages. C'est d'espaces et de processus de ce type qu'il sera question dans les réflexions qui suivent 2. Je voudrais d'abord retracer dans une perspective systématique les contours de ce lieu que l'on désigne en France depuis deux cents ans-et entretemps aussi ailleurs-du terme de « terrain vague ». Dans un deuxième temps, je donnerai quelques coups de projecteur sur certains paradigmes historiques de sa représentation littéraire dans la modernité française. Ce faisant, mes réflexions seront guidées par l'idée que c'est précisément à son statut indéfini de vacuité provisoire et de friche abandonnée que le terrain vague doit son pouvoir durable de fascination esthétique ainsi que son potentiel poétique, plus que jamais perceptible aujourd'hui, même si sa perception s'est sensiblement modifiée.
fatcat:jaif5jloobdwnpqllrr754u4j4