Bibliothèque universelle et Revue suisse

1918
LE CONTEUR VAUDOIS moins que par l'usage, avait dépassé Ia date où il est convenu de prendre ses invalides : c'était, maintenant, une vénérable centenaire. Elle fut vendue et transformée par le feu de la fonderie. Suprême vengeance d'un ennemi qu'elle avait combattu avec tant d'acharnement. A. J. La raison. -Entendu, au café, avant 9 heures du soir : -Il me semble, tout de même, que ces Allemands étaient moins barbares, en 70... -C'est, répond un loustic, qu'ils n'étaient pas encore h...
more » ... . -C. R. Une exposition d'art. -Parmi ceux que la Suisse romande a eu le malheur de perdre, au
doi:10.5169/seals-214250 fatcat:x4kqz5vynndzlnunqcsjjc6lma