Éclosion prolongée de coqueluche en Ontario ayant pour origine une communauté religieuse sous-immunisée
Prolonged Pertussis Outbreak in Ontario Originating in an Under-immunized Religious Community

SL Deeks, GH Lim, R Walton, J Fediurek, F Lam, C Walker, J Walters, NS Crowcroft
2014 Relevé des maladies transmissibles au Canada  
Contexte : En Ontario, une éclosion prolongée de coqueluche s'est déclarée en novembre 2011 dans une communauté religieuse sous-immunisée, pour ensuite se propager dans la population générale et dans une deuxième communauté religieuse de la même région. Objectif : À comparer l'épidémiologie de la coqueluche dans les communautés religieuses avec celle dans la population générale des administrations touchées. Méthodes : L'analyse porte sur les cas signalés par l'intermédiaire du Système
more » ... u Système d'information sur la santé publique intégré (SISP-i) entre le 1er novembre 2011 et le 15 avril 2013 qui répondaient à la définition de cas liés à l'éclosion. Le personnel des bureaux de santé publique a effectué des investigations de cas pour déterminer si les cas étaient des membres de communautés religieuses et a recueilli des renseignements sur l'état immunitaire, le traitement et les résultats. Résultats : Au total, 443 cas confirmés et probables liés à une éclosion ont été signalés dans 7 circonscriptions sanitaires. L'éclosion s'est déclarée dans une communauté religieuse (138 cas) avant de se propager dans la population générale de la région (273 cas). De plus, 32 cas ont été signalés dans une deuxième communauté religieuse sous-immunisée de la région. Au total, 13 cas ont été hospitalisés, et aucun décès n'a été déclaré. La communauté religieuse a connu une flambée d'activité de la maladie plus tôt; les cas étaient beaucoup plus jeunes, plus susceptibles de présenter un risque élevé de contracter la coqueluche et plus susceptibles d'être sous-immunisés. Dans la population générale complètement immunisée, 51 % des cas étaient âgés de 10 à 14 ans et leur dernière immunisation remontait à 5,6 ans (nombre d'années médian). Conclusion : L'épidémiologie de la coqueluche dans la communauté sous-immunisée est différente de celle dans la population générale. Pendant une éclosion, on doit s'attendre à ce que la coqueluche se transmette à la population générale; toutefois, compte tenu de la proportion des cas dont l'immunisation est à jour, une étude plus poussée s'avère nécessaire. Conflit d'intérêts Les auteurs n'ont aucun conflit d'intérêts à déclarer. Source de financement Aucun financement externe n'a été obtenu pour cette étude. Divulgation de la situation financière Les auteurs n'ont aucune relation financière à déclarer relativement à cet article.
doi:10.14745/ccdr.v40i03a03f fatcat:3lrawa3pofdqtk47g6biwlj7my