Sans détour

Reto Krapf
2019 Swiss Medical Forum = Forum Médical Suisse  
Espérance de vie des prothèses de hanche et de genou En se basant sur les données de registres nationaux provenant de Scandinavie, de Grande-Bretagne et d'Australie, deux articles publiés en parallèle par le même groupe d'auteurs révèlent les probabilités suivantes que les implants articulaires puissent encore remplir leur fonction de façon satisfaisante après 25 ans: -prothèses de hanche: 58%; -prothèses totales de genou: 82%; -prothèses unilatérales de genou: 70%. Ces chiffres
more » ... ls encore grâce aux nouvelles techniques, aux nouveaux matériaux et à l'utilisation de la robotique? On déplore aussi largement que les tests cliniques de nouveaux implants/méthodes ne soient pas réalisés de manière aussi stricte que ceux de nouveaux médicaments. Au vu de ces chiffres, cela devrait conduire à un sursaut de motivation afin de ne pas essuyer de revers, comme cela a malheureusement été plusieurs fois le cas dans le domaine de la prothétique. Et qu'en est-il des prothèses d'épaule? Les prothèses d'épaule ne sont pas encore implantées depuis aussi longtemps et à une telle fréquence que les endoprothèses de hanche ou de genou. Il n'empêche que cette opération est réalisée six fois plus souvent qu'il y a 20 ans (en Grande-Bretagne). Entre 1997 et 2017, près de 52 000 patients âgés de plus de 50 ans au moment de l'intervention (nombre total d'interventions = 58 000) ont été suivis à long terme. Le risque d'une opération de révision était inférieur à 3% chez les patients âgés de plus de 85 ans, ce qui est tout à fait vraisemblable d'un point de vue intuitif et biologique. Toutefois, un homme sur quatre âgé de 55 à 59 ans a dû faire l'objet d'une opération de révision, avec les taux de révision les plus élevés observés au cours des 5 premières années après l'intervention. Mauvaise surprise: les effets indésirables graves (notamment embolies pulmonaires, infarctus du myocarde, pneumonies, insuffisance rénale aiguë et infections urinaires) au cours des 90 premiers jours post-opératoires concernaient 1 opération sur 20 dans l'ensemble de la cohorte étudiée, ce qui est plus élevé que ce qui était admis jusqu'à présent. La mortalité à 90 jours s'élevait à 0,5%.
doi:10.4414/fms.2019.08097 fatcat:ublwrv5vgzcphmou2kwwfjwor4