Reactive rise in blood pressure upon cuff inflation: cuff inflation at the arm causes a greater rise in pressure than at the wrist in hypertensive patients

Alexia Charmoy, Grégoire Würzner, Christiane Ruffieux, Christopher Hasler, François Cachat, Bernard Waeber, Michel Burnier
2007 Blood Pressure Monitoring  
Reactive rise in blood pressure upon cuff inflation: cuff inflation at the arm causes a greater rise in pressure than at the wrist in hypertensive patients THESE préparée sous la direction du Professeur Michel Burnier, chef du service de néphrologie et consultation d'hypertension au CHUV, et présentée à la Faculté de biologie et de médecine de l'Université de Lausanne pour l'obtention du grade de ()1J' DOCTEUR EN MEDECINE par Alexia CHARMOY Médecin diplômée de la Confédération Suisse Originaire
more » ... n Suisse Originaire d 'Ecoteaux (VD) Lausanne 2008 Résumé en français : Il est admis que l'inflation d'une manchette à pression au niveau du bras engendre une augmentation réactionnelle de la tension artérielle qui peut être le résultat d'une gêne lors de l'inflation et peut diminuer la précision de la mesure. Dans cette étude, nous comparons séquentiellement l'augmentation de la tension artérielle lorsque la manchette à pression est positionnée au niveau du bras et au niveau du poignet. Nous avons étudié un collectif de 34 participants normotendus et 34 patients hypertendus. Chacun d'eux était équipé de deux manchettes à pression, l'une au niveau du bras et l'autre au niveau du poignet. Nous avons randomisé l'ordre d'inflation des manchettes ainsi que la pression d'inflation maximale (180mmHg versus 240mmHg). Trois mesures étaient effectuées pour chaque pression d'inflation maximale, ceci au bras comme poignet, et leur séquence était également randomisée. En parallèle, un enregistrement continu de la tension artérielle avait lieu au niveau du majeur de la main opposée à l'aide d'un photoplethysmographe. Cette valeur était considérée comme la valeur de tension artérielle au repos. Pour les participants normotendus, aucune différence statistiquement significative n'a pu être mise en évidence en lien avec la position de la manchette à pression, ceci indépendamment de la pression d'inflation maximale. Variation de la pression systolique à 180 mmHg: 4.3±3.0 mmHg au bras et 3.7±2.9 mmHg au poignet (p=ns), à 240 mmHg: 5.5±3.9 au bras et 4.2±2.7 mmHg au poignet (p=0.052). En revanche, concernant les patients hypertendus, une augmentation significative de la tension artérielle a été mise en évidence entre le bras et le poignet. Ceci pour les valeurs de tension artérielle systolique et diastolique et quelle que soit la pression d'inflation maximale utilisée. Augmentation de la pression artérielle systolique : 6.5±3.5 mmHg au bras et 3.8±2. lmmHg au poignet pour une pression d'inflation maximale de 180 mmHg (p<0.01) et respectivement 6.4±3.5 mmHg et 4.7±3.0 mmHg pour 240 mmHg (p=0.01). L'augmentation des valeurs de tension artérielle était indépendante de la valeur tensionnelle de base. Ces résultats montrent que les patients hypertendus réagissent significativement moins à l'inflation d'une manchette à pression lorsque celle-ci est positionnée au niveau du poignet par rapport au bras, ceci indépendamment des valeurs de tension artérielle de base des patients. Nous pouvons donc suggérer que l'inflation d'une manchette à pression cause moins de désagrément lorsqu'elle est placée au niveau du poignet, notamment chez les patients hypertendus et qu'elle peut être une alternative à la mesure standard au niveau du bras. Clinical methods and pathophysiology 275 Objective Cuff Inflation at the arm ls known to cause· an lnstantaneous rlse ln blood pressure, whlch mlght bè due to the dlscomfort of the procedure and mlght lnterfere wlth the preclsion of the blood pressure measurement. ln thls study, we compared the reactlve rlse ln blood pressure lnduced by cuff inflation when the cuff was placed at the upper arm level and at the wrist Participants and methods The reactlve rlse ln systollc and diastollc blood pressure to ouff Inflation was measured in 34 normotensive participants and 34 hypertenslve patients. Each participant was equlpped wlth two cuffs, one around the rlght upper arm (OMRON HEM·CR19, 22-32 cm) and one around the rlght wrlst (OMRON HEM·CS i 9, 17-22 em; Omron Health Care Europe BV, Hoofddorp, The Netherlands). 'rhe cuffs were lnfJated ln a double random order (maximal euff pressure and position of the cuff) wlth two maximal cuff pressures: 180 and 240 mm Hg. Thé euffs were linked to an oseillometrlc device (OMRON HEM 907; Omron Health Care), Slmultaneously, blood pressure was measured continuously at the mlddle finger of the left hand uslng photoplethysmography. Three measurements were made at each level of blood pressure at the arm and at the wrist, and the sequenc~e of measurements was randoml:i:ed. Resu/ts ln normotenslve participants, no slgnlflcant dlfference was observed ln the reacttve rlse ln blood pressure when the euff was lnflated elther at the arm or at the wrlst lrrespectlve of the level of cuff Inflation.
doi:10.1097/mbp.0b013e3282c9ac9a pmid:17890965 fatcat:2dd4pak35nhp3clolrc3e6oonu