Allemagne : le puzzle des réseaux sémantiques de données

Jürgen Kett
2021 Arabesques  
l La modernisation du fichier d'autorités intégré (GND dans son abréviation allemande) me fait penser à l'un de ces énormes puzzles constitués de milliers de pièces qui ne peuvent être résolus qu'au prix d'une extrême persévérance. En 2017, le programme de développement GND a permis de définir le cadre du puzzle et depuis lors, nous faisons tout pour remplir l'intérieur du cadre avec des secteurs qui s'intègrent lentement les uns aux autres et en ayant recours à de nombreuses activités
more » ... s ainsi qu'à des projets de coopération encouragés par la Fondation allemande pour la recherche (DFG). Parmi ces derniers figurent le projet GND4C 1 et le projet Orcid DE 2 . Toutefois, nul ne sait si toutes les pièces seront présentes à la fin du travail ou si certaines manqueront. Il s'agit donc d'un puzzle destiné à des optimistes incorrigibles. DES DONNÉES FIABLES POUR DES RÉSEAUX SÉMANTIQUES VALIDÉS Le fichier GND offre à une communauté grandissante d'institutions culturelles et scientifiques de l'espace germanophone un vocabulaire fiable pour la création de réseaux sémantiques de données que nous considérons comme des passerelles culturelles et scientifiques. Ces passerelles stables, composées de notices d'autorité concernant des auteurs, des collectivités, Geographica, des événements, des créations intellectuelles et des termes techniques, sont un ingrédient déterminant de la colonne vertébrale d'un graphe de connaissances intersectoriel. Des concordances doivent lui permettre de relier par exemple des thésauri et des banques de données spécialisées des diverses disciplines scientifiques. Ce rôle déterminant du GND pour la mise en place d'une infrastructure de données intersectorielle est plus que jamais souhaité par les instituts de recherche. Parallèlement au lancement du programme de la Fondation allemande de la recherche concernant l'Infrastructure nationale des données de recherche (NFDI) 3 , la pression en ce qui concerne les attentes n'a cessé d'augmenter. De plus en plus de consortia se mettent au travail et le GND joue dans leurs projets un rôle central en tant que lien entre les différentes spécialités. Pour remplir ce rôle de passerelle, le GND doit se rapprocher des besoins de ces communautés, notamment dans le domaine des sciences humaines. Toutefois, le GND est une oeuvre collective de plus de 1000 institutions derrière laquelle se cachent des rédacteurs motivés qui contribuent, grâce à leur expertise et à leur souci de la qualité, à l'excellence et à la fiabilité des données. En cas de modifications, il faut donc convaincre de nombreuses institutions et personnes. Il faut notamment trouver un équilibre entre les intérêts des nouvelles communautés et les partenaires de longue date tout en conservant les points forts du GND : qualité, fiabilité et universalité.
doi:10.35562/arabesques.2642 fatcat:ngdvjvxyn5gwbomr6n4nb2riwq