La théorie du développement moral défendue par Elliot Turiel et Larry P. Nucci peut-elle apporter un fondement empirique à l'éthique minimale ?

Nathalie Maillard
2013 Les Ateliers de l'Ethique  
Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter en ligne. https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/ Cet article est diffusé et préservé par Érudit. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de lRÉSUMÉ Les recherches menées dans le champ de la psychologie morale par Larry P. Nucci et Elliot Turiel
more » ... à identifier le domaine moral avec le domaine des jugements prescriptifs concernant la manière dont nous devons nous comporter à l'égard des autres personnes. Ces travaux empiriques pourraient apporter du crédit aux propositions normatives du philosophe Ruwen Ogien qui défend une conception minimaliste de l'éthique. L'éthique minimale exclut en particulier le rapport à soi du domaine moral. À mon avis cependant, ces travaux de psychologie morale ne permettent pas du tout d'affirmer que nous sommes, empiriquement parlant, des minimalistes moraux. Les résultats des recherches de Nucci et Turiel montrent que les personnes considèrent intuitivement que le domaine personnel -le domaine des actions qui affectent prioritairement l'agent lui-même -doit échapper au contrôle ou à l'interférence des autres personnes. Mais affirmer que c'est l'agent lui-même qui possède l'autorité légitime de décider dans le domaine personnel ne signifie pas que tout ce qu'il y fait soit moralement indifférent. ABSTRACT In the field of moral psychology, researches led by Larry P. Nucci and Elliot Turiel tend to show that the moral domain contains only prescriptive judgments pertaining to how people ought to relate to each other. These empirical researches appear to give credit to the normative thesis of the french philosopher Ruwen Ogien, who supports the idea of a "minimalist ethics". His theory is called "minimalist" because it excludes in particular selfregarding actions from the domain of morality. According to me however, Turiel and Nucci's researches cannot back up the propositions of minimalist ethics. Their works only show that people intuitively consider that actions belonging to the personal domainthe domain of self-regarding actions-are under their (and not somebody else's) legitimate control. But to affirm that people have the legitimate authority to decide in the personal domain doesn't imply that what they do in this domain is beyond moral consideration.
doi:10.7202/1018330ar fatcat:4sqm42ta6fe3pp7xxtq6pzyrcy