MARTINE VASSELIN, Université de Provence

Catharine
1999 The Aesthetics of Calvinism in Early Mod-ern Europe   unpublished
Book Reviews / Comptes rendus / 101 irrégulière ; ou dans les spectacles pyrotechniques, car les metteurs en scène contemporains de l'opéra baroque ne font que suivre la tradition du XVIIP siècle en remplaçant les évocations liquides par des effets lumineux : les frères Ruggieri furent leurs précurseurs à Versailles ou à Paris. Aussi est-il significatif qu'au terme du parcours de ces communications aussi diverses que les images d'un kaléidoscope, éclats de signification aussi scintillants que
more » ... scintillants que les particules d'une eau vive, on retrouve l'ambivalence de ces fontaines, qui ne furent que ce que le regard y a cherché, dans une évolution dialectique qui est celle de la civilisation, s'arrachant à la pensée magique, à la crainte des fées et des sorciers, pour mieux la retrouver sous forme de jeu nostalgique, sur la scène des jardins et celle des opéras : le grand art du fontainier, de l'architecte, du sculpteur, du jardinier ou du metteur en scène est de dissimuler l'appareil technologique derrière les figures de tritons, de néréides et de sirènes des pièces d'eau de Versailles, la tôle de plomb demeurant invisible sous l'éclat de l'or et le prisme des gouttelettes. L'exaltation monarchique recourt au langage symbolique de la maîtrise magique des eaux, obéissant à la baguette, lorsque les souverains veulent éblouir leurs hôtes de marque : « Figurez-vous qu'il les fassent entrer dans un jardin dont les eaux ne paraissent pas d'abord, ne leur sera-ce pas un régal surprenant que ce grand théâtre change de face tout d'un coup et s'anime à leur arrivée ? Ne leur sera-ce pas une satisfaction très sensible de penser que tant de machines se remuent pour l'amour d'eux et qu'elles cessent dès qu'ils déclarent les avoir assez vues ? », raisonne un des interlocuteurs du Voyage du Valon tranquile de F. Charpentier, en 1673. Lieu du plaisir amoureux humain ou mystique , des épreuves initiatiques, des prodiges (îles mouvantes britanniques ou fontaine des tempêtes), du repos bucolique (pastorales de Lully), aristocratique (chez M"^^ de Villedieu) ou mythologique (grottes humides oii La Fontaine fait se retrouver Psyché et Cupidon), la fontaine est toujours une richesse convoitée, dont la possession et la généreuse dispensation expriment le pouvoir, politique ou divin. Une fois de plus l'audace des organisateurs d'avoir tenté l'ouverture sur la longue durée et l'interdisciplinarité aura valu au lecteur un recueil très dense et très suggestif, conciliant érudition et réflexions de portée très ample.
fatcat:u2nwylgxtjfflhfavwv5oenqty