Modes d'organisation et relations dans la fratrie en situation de placement familial

Nathalie Chapon-Crouzet
2005 Les Sciences de l éducation - Pour l Ère nouvelle  
Distribution électronique Cairn.info pour ADRESE/CIRNEF. © ADRESE/CIRNEF. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite
more » ... , est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © ADRESE/CIRNEF | Téléchargé le 20/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © ADRESE/CIRNEF | Téléchargé le 20/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) * Docteur en sciences de l'éducation, fouipe Éducation familiale et interventions sociales en direction des familles, Paris X-Nanterre. Professeur de communication (PRAG), Université de Lille II. © ADRESE/CIRNEF | Téléchargé le 20/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © ADRESE/CIRNEF | Téléchargé le 20/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) Les Scimces d.e l'éducation -Pour l'ère nouaelle, n" 38, no 2,2005 Bien que la loi du 30 décembre 1996 soit favorable à la protection du lien fraternel en évitant la séparation des frauies lors des placements d'enfants et préconise un placement global des enfants en fonction de I'histoire familiale, la question de la séparation se pose continuellement aux professionnels de l'enfance. u Faut-il séparer les fratries ? o Malgré la position du législateur cette question perdure et les réponses resrenr encore variables selon les partisans d'un placement global ou d'un placement différencié des fratries. Iaes panisans d'un placement global (Cnenms, 1991 ; DunaNo-GesseuN, 1998) s'appuient sur I'expérience des villages d'enfants et défendent le maintien des fratries dans le placement, aûn d'éviter aux enfants une seconde séparation familiale. laes tenants du placement diftrencié (THouas, 1998) estiment que le maintien de la franie dans la même famille d'accueil peut pefturber, sinon rendre illusoire les réponses apponées à la problématique qui a conduit à la séparation entre paren$ d'origine et enfants. Quelle que soit la position, les auteurs reconnaissent I'imporance d'évaluer chaque situation dans I'intérêt de I'enfant ( THouas, 1998), de préconiser des séparations notamment lors de cas d'inceste et de troubles sexuels ( DunaNo-GassELIN, 1998, THoMAs, 1998 et de préserver le groupe fraternel en cas de séparation ( DuneNo- GassEuN, 1998). Face au constat de pratiques variables de placement de fratries, nous nous sommes donc interrogés 3ur les trajectoires fraternelles dans un dispositif de suppléance familiale. À panir de quel mode d'organisation les &atries se strucrurenr-elles ? À quel moment survient la séparation des fratries dans le placement? Quelle est l'origine de la séparation : le moment du placement ou les trajectoires de vie parenrales ? Quelles relations les enfants développent-ils selon le mode d'organisarion de leur fratrie ? L'objecdf de cet anicle est de pr&enter une panie des r6ulats d'une recherche plus globale portant sur les relations affectives au sein du placement familial (CnePoN-CRouzsr, 2OO3) en se focalisant sur les modes d'organisation de fratrie d'origine et les relations d&eloppées en son sein, dès lors qu'il y a prise en charge d'un des enfants de la fratrie en famille d'accueil. théorique Paltcto-Qunrrn, 2001). laes recherches qui abordent la question de l'atachemenr des fratries d'origine en placement famfial sonr de ce fait minoriaires (Dnalrnu, 2000; 26 © ADRESE/CIRNEF | Téléchargé le 20/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © ADRESE/CIRNEF | Téléchargé le 20/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) Nathalie CHepoN-CrouzEr 'WHELaN, 2003), voire quasi-inercistantes d& lon que I'on s'intéresse aux relations enue les enfants au sein de la famille d'accueil (McQueto, 1995, Caoonrr,1997.
doi:10.3917/lsdle.382.0025 fatcat:vh7g2zhdnngohmjus6inciw2iy