Designing and evaluating length-frequency surveys for trap fisheries with application to the southern rock lobster

Richard McGarvey, Michael Pennington
2001 Canadian Journal of Fisheries and Aquatic Sciences  
A survey design for estimating the length distribution of harvested southern rock lobsters (Jasus edwardsii) was developed for the South Australian fishery. Experimental sampling was carried out by volunteer fishers in spring 1996 and autumn 1997 to test three proposed survey designs. A variance components analysis indicated that it would be more efficient to sample one pot per trip from all trips rather than the previous design of sampling multiple pots from a few trips. The variation among
more » ... variation among licenses (fishers) accounts for most of the remaining sample variance. Onboard research sampling by scientists, who in the past measured from all pots on selected trips, was shown to be the least efficient design option in comparison with volunteer sampling by fishers. A sampling protocol where fishers measure one to three pots per trip has been adopted by the South Australian rock lobster fishers. Estimators, based on a three-level sampling hierarchy of pot, day, and license, are presented for estimating the mean and sample variance of the numbers harvested overall and within each length category. Résumé : Nous avons élaboré un plan d'échantillonnage pour estimer la distribution des longueurs des Langoustes (Jasus edwardsii) récoltées dans la zone de pêche du sud de l'Australie. Un échantillonnage expérimental a été mené par des pêcheurs volontaires au printemps 1996 et à l'automne 1997 pour évaluer trois plans d'échantillonnage. Une analyse des composantes de la variance a révélé qu'il était plus efficace d'échantillonner un casier par sortie dans toutes les sorties que d'échantillonner plusieurs casiers de quelques sorties, comme on le faisait antérieurement. Les variations observées entre les détenteurs de permis (pêcheurs) explique presque entièrement le reste de la variance. Un échantillonnage scientifique à bord des bateaux par des chercheurs, qui dans le passé mesuraient les langoustes de tous les casiers lors de sorties choisies, s'est avéré moins efficace que l'échantillonnage volontaire par les pêcheurs. Les pêcheurs de langoustes du sud de l'Australie ont adopté un protocole d'échantillonnage dans lequel ils font des mesures dans un à trois casiers à chaque sortie. Nous présentons des estimateurs basés sur un échantillonnage hiérarchique à trois niveaux, casier, jour et détenteur de permis, pour déterminer la moyenne et la variance de l'échantillon des nombres de langoustes récoltées en totalité et dans chacune des catégories de longueur. [Traduit par la Rédaction] McGarvey and Pennington 261
doi:10.1139/f00-237 fatcat:5qpkfhsphzg7ffxfatfqpdjeg4