Abattage du porc et mascarade : la gestion d'une dichotomie

Katerina Melissinou
2004 unpublished
MELISSINOU K. 2004.-Abattage du porc et mascarade : la gestion d'une dichotomie. Anthropozoologica 39 (1) : 351-363. RÉSUMÉ Comment peut-on interpréter la contiguïté entre l'abattage d'un animal domestique, le porc, et la mascarade qui renvoie aux animaux semi-sauvages, comme le sont les ovins-caprins de Naxos ? L'itinéraire interprétatif creuse ses chemins entre le système de résidence et la théorie de la fabrication des enfants qui sont en vigueur dans le village montagnard étudié, qui
more » ... étudié, qui divisent le monde en ceux qui y sont inclus et en ceux qui en sont exclus, et qui sont élé-ments constitutifs des identités sociales de sexe. Les figures des exclus sont évoquées de manières multiples tout en renvoyant à la catégorie du « sauvage », dont la version la plus inquiétante semble être celle constatée au sein du « domestique ». ABSTRACT Pig slaughter and masquerade: managing a dichotomy. How can we interpret the contiguity between the slaughtering of a domestic animal, the pig, and the masquerade that refers to semi-wild animals such as the goats and sheep of Naxos? Our interpretation makes its way between the system of residence and the theory of procreation, both of which characterize the mountain village under study and divide the world into those who are included and those who are excluded, and which are constituent elements of gender identity. The figures of the excluded are evoked in many ways in relation to the category of "wild", the most disturbing version of which seems to be found within the category of the "domestic". MOTS CLÉS Domestique/sauvage, uxorilocalité, cochon, ourse, « mauvaise » mère, monstres, porteurs de sonnailles.
fatcat:hkidjlztsjebbouixrelglkh2y