Acquérir une compétence lectoriale en français langue étrangère et seconde

Estelle Riquois
2010 2ème Congrès Mondial de Linguistique Française   unpublished
Les travaux récents du Conseil de l'Europe ont permis d'affiner ces compétences en proposant dans le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues (Conseil de l'Europe, 2001) de les considérer désormais comme des « activités langagières ». Ces activités sont les suivantes : production orale ou écrite, réception orale ou écrite, interaction orale ou écrite, et médiation orale ou écrite. Ce nouveau mode de désignation permet de disposer d'outils plus précis destinés à mieux développer les
more » ... mpétences de l'apprenant et à organiser les tâches d'apprentissage de façon plus efficace. Celles-ci sont effectivement identifiées différemment, autorisant l'enseignant à opérer des distinctions plus fines lorsqu'il choisit les activités, comme on peut le constater dans des manuels très récents 2 mettant en oeuvre ces propositions. De façon complémentaire, la compétence de communication a également été reformulée. Elle regroupe à présent les « compétences communicatives langagières » qui se déclinent sous trois aspects principaux : les compétences linguistiques, sociolinguistique et pragmatique qui peuvent elles aussi se décomposer en différentes composantes et compétences 3 . Or, si les compétences linguistiques 4 sont bien connues et enseignées dans les classes, il n'en est pas de même pour les compétences sociolinguistique 5 et pragmatique 6 . Peu d'outils descriptifs sont disponibles à ce jour et ces compétences comportent des subdivisions parfois difficiles à définir. Les manuels de civilisation ne sont pas davantage une aide probante pour l'enseignant, car ils ne sont pas adaptés à l'apprentissage de ces compétences. Ils portent surtout sur l'acquisition de savoirs, alors que les objectifs visés aujourd'hui s'orientent vers l'acquisition complémentaire de savoirs, de savoir-faire, de savoir-être et de savoir-apprendre. Ajoutons enfin que le Cadre européen commun de référence pour les langues (2001) concerne l'ensemble des langues européennes. Pour répondre à cet objectof, il se doit de rester général, ce qui interdit toute description trop précise de ces compétences. Les auteurs du Cadre européen proposent d'autres redéfinitions, mais les propositions que nous venons d'évoquer invitent déjà à la réflexion. Il semble en effet indispensable de s'interroger plus attentivement sur ces différents aspects des compétences communicatives langagières, et plus largement sur les compétences transversales qui peuvent permettre à l'apprenant d'acquérir une plus grande autonomie dans son usage du français. L'objectif est d'abord descriptif pour déterminer quelles sont ces compétences et quelles sont leurs caractéristiques. Il est ensuite pragmatique, car il s'agit aussi de proposer des outils d'enseignement / apprentissage à destination des enseignants et des apprenants. Lire : une compétence indispensable en classe de FLE/S Pour mener cette réflexion, nous avons choisi de nous intéresser plus particulièrement à une activité langagière qui était déjà une des quatre compétences prises en compte dans le cadre de l'approche Neveu F., Muni Toke V., Durand J., Klingler T., Mondada L., Prévost S. (éds.) Congrès Mondial de Linguistique Française -CMLF 2010 978-2-7598-0534-1, Paris, 2010, Institut de Linguistique Française Didactique et enseignement, français langue maternelle, français langue seconde CMLF2010 595 Article disponible sur le site http://www.linguistiquefrancaise.org ou http://dx.doi.org/10.1051/cmlf/2010236 Neveu F., Muni Toke V., Durand J., Klingler T., Mondada L., Prévost S. (éds.) Congrès Mondial de Linguistique Française -CMLF 2010 978-2-7598-0534-1, Paris, 2010, Institut de Linguistique Française Didactique et enseignement, français langue maternelle, français langue seconde DOI 10.1051/cmlf/2010236 Neveu F., Muni Toke V., Durand J., Klingler T., Mondada L., Prévost S. (éds.) Congrès Mondial de Linguistique Française -CMLF 2010 978-2-7598-0534-1, Paris, 2010, Institut de Linguistique Française Didactique et enseignement, français langue maternelle, français langue seconde DOI 10.1051/cmlf/2010236 Neveu F., Muni Toke V., Durand J., Klingler T., Mondada L., Prévost S. (éds.) Congrès Mondial de Linguistique Française -CMLF 2010 978-2-7598-0534-1, Paris, 2010, Institut de Linguistique Française Didactique et enseignement, français langue maternelle, français langue seconde
doi:10.1051/cmlf/2010236 fatcat:sonojpdtavfxtevd7p7lxe3szy