Saving Incommensurability: Semantic Theory of Meaning or Semantic Theory of Science?

Soazig Le Bihan
2004 Philosophia Scientiæ  
L'article de Carrier a pour but principal de reconstruire la notion d'incommensurabilité sur la base de la théorie contextuelle de la signification. C'est cette reconstruction dite sémantique que je discuterai ici. La stratégie de Carrier consiste à exhiber deux cas d'incommensurabilité sur la base d'une preuve symétrique d'intraductibilité, elle-même fondée sur la distinction entre deux éléments déterminant la signification d'un concept. Je montrerai principalement que la symétrie de
more » ... métrie de l'argument est fautive et que la distinction sur laquelle il est fondée ne tient pas. J'argumenterai ensuite en faveur de la revalorisation d'une notion qui joue un rôle secondaire dans l'argument de Carrier, savoir « l'ensemble des situations dans lesquelles le concept est correctement appliqué », tant pour la détermination de la signification d'un concept que pour l'évaluation de la notion d'incommensurabilité. Je tenterai d'ouvrir enfin une autre voie pour la reconstruction de l'incommensurabilité, fondée, non pas sur la théorie sémantique de la signification, mais sur la théorie sémantique des sciences. Abstract: Carrier's paper is mainly a defence of incommensurability as "a sensible notion", on the basis of the context theory of meaning. I shall here discuss
doi:10.4000/philosophiascientiae.594 fatcat:25spprbmxjcwrjcnoetpgs4vku