Structure cristalline du polyphosphate de cuivre–sodium, CuNa2(PO3)4

M. Laügt, I. Tordjman, J. C. Guitel, G. Bassi
1972 Acta Crystallographica Section B  
The crystal structure of CuNa2(PO3)4 has been determined by single-crystal X-ray methods. The unit cell is monoclinic with a=9.398+0.002, b= 13.304+0.005, c=7.717+0.002 A, fl=95.62+0.05 °, and contains four formula units. The space group is C2/c. The crystal structure has been determined from single crystal diffractometer data, using Patterson and Fourier syntheses and refined by a least-squares method. The final R value is 0.042. (POa)o~ chains cross the cell along the a direction. Their
more » ... ection. Their period is of four PO4 tetrahedra. Cu and Na sites are linked by faces and edges. They build chains along the a axis. Le polyphosphate mixte de cuivre-sodium CuNa2 (PO3)4 a 6t6 mis en 6vidence lors de l'&ablissement du diagramme de phase du syst~me Cu(POa)2-NaPO3 (Lafigt, Durif & Martin, 1968). Le compos6 CuAg2 (PO3)4 est isotype de ce sel (Latigt, 1968). I. Preparation Le polyphosphate de cuivre-sodium CuNa2(PO3)4 cristallise lorsqu'on fait agir un m61ange de carbonate de cuivre et de carbonate de sodium en exc6s sur de l'acide phosphorique/~ 85 %. Le m61ange est port6/~ 430 ° pendant une heure. Les cristaux qui apparaissent sont en forme d'aiguilles ~t section en losange, termin6es par des facettes formant une pointe. II. D~terminafion de la maille L'6tude des cristaux par la m6thode de Weissenberg conduit 5. leur attribuer une maille monoclinique de dimensions: a= 9,398 + 0,002 b = 13,304 + 0,005 c= 7,717 +0,002 fl= 95,62 + 0,05 ° . Les r~gles d'extinction des r6flexions observ6es" hkl existe pour h + k = 2n hOl existe pour h = 2n et l= 2n 0k0 existe pour k = 2n conduisent aux deux groupes spatiaux possibles: Cc ou C2/c. Chaque maille renferme quatre unit6s formulaires. (PO3) 4 est n6gatif. La chromatographie sur couche mince de cellulose montre qu'il s'agit d'un polyphosphate 5. longues chaines. IV. D~termination de la structure Donndes expdrimentales Les intensit6s diffract6es ont 6t6 mesur6es h l'aide d'un diffractom~tre automatique Hilger-Watts pilot6 en temps r6el par un ordinateur CII 510, h l'aide du langage LAMI (Bassi, Guitel& Geynet, 1972) . La radiation utilis6e 6tait celle du molybdbne, filtr6e au zirconium. Le cristal avait la forme d'un prisme ~t base losange, de 0,06 mm d'ar&es, environ. La direction e du cristal 6tait orient6e suivant l'axe rp du goniom~tre. Les r6flexions telles que 0 < 25 ° ont 6t6 explor6es par pas de 0.01 ° sur f2, la position du compteur 6tant fixe pendant toute la dur6e de la mesure. Pour les r6flexions telles que 25°< 0, les mouvements f2 et 20 du gonio-m6tre 6taient coupl6s. La dur6e des mesures 6tait op-timis6e en fonction de l'intensit6 6valu6e rapidement dans un premier temps. La correction de Lorentz-polarisation a 6t6 effectu6e point par point avant l'int6gration. Trois r6flexions de r6f6rence (202, 040, 002) ont 6t6 mesur6es p6riodiquement. Aucune variation statistique notable n'a 6t6 observ6e. 1679 r6flexions ont ainsi 6t6 mesur6es, pour 0 < 0 < 32 °. Ces r6flexions se r6partissent en trois groupes: 145 pour 0<0< 13,46 ° 707 pour 13,46°<0<25 ° 827 pour 25 ° < 0 < 32 ° . Apr~s 61imination des raies nulles, nous avons conserv6 1221 raies pour la d6termination de la structure, r6parties de la fagon suivante: III. Mesures physiques sur CuNa2(PO3)4 CuNa2(PO3)4 fond h 710 ° +4°C. Cette mesure a 6t6 effectu6e par analyse thermique diff6rentielle en mon-t6e de temp6rature. La densit6 vaut 2,91 g.cm -3. La densit6 calcul6e est 6gale ~t 2,944 g.cm -3. Le test de pi6zo61ectricit6 pratiqu6 sur les cristaux de CuNaz 127 pour 0 < 0 < 13,46 ° 467 pour 13,46 ° < 0 < 25° 727 pour 25 ° < 0 < 32 ° . Ddtermination de la structure Le sel 6tudi6 ici semblait pr6senter certaines analogies avec le polyphosphate de cuivre-potassium CuK2
doi:10.1107/s0567740872006843 fatcat:i7zet7cxi5clvijyswqb53vf2m