Effet de la fertilisation organique des étangs à partir des fientes de poulets sur la survie et la croissance des alevins de Oreochromis niloticus (Linnaeus, 1758)

Amon Yao Nicolas, Coulibaly André, Kouakou N'Gouan Akpolët, Yao Kouakou
2021 European Scientific Journal  
Pour apprécier l'efficacité de l'engrais organique dans la production piscicole, une étude a été réalisée sur l'effet des fientes de poulets sur la survie et la croissance des alevins de Oreochromis niloticus en phase de prégrossissement en étang. Pour ce faire, 24000 alevins de cette espèce de poids moyens compris entre 3,93 ± 0,62get 3,97 ± 0,31g ont été sélectionnés et répartis équitablement dans six (6) étangs de 200 m2 à la densité de 20 alevins/m2 . Trois étangs ont reçu une application
more » ... u une application de fientes de poulet à la dose 10 kg/m2 /mois tandis que les trois autres, pris comme témoins, n'ont pas été fertilisés. Les alevins ont été nourris trois fois par jour à l'aide d'un aliment farineux titrant 35% de protéines à la ration journalière de 10% de la biomasse durant deux mois. Les résultats relatifs aux performances de croissance indiquent que le Gain Moyen Quotidien (GMQ) a été plus important au niveau des poissons élevés dans les étangs fertilisés que celui enregistré au niveau des étangs non fertilisés (1,04 ± 0,17 g/j contre 0,69 ± 0,11 g/j). En ce qui concerne le taux de croissance spécifique pondéral, son évolution a été semblable à celui du GMQ. La valeur enregistrée a été de 4,71 ± 0,22%/j pour les poissons des étangs fertilisés contre 4,07 ± 0,01%/j pour les poissons des étangs non fertilisés. Quant à la survie, de l'ordre de 95%, elle a été sensiblement identique dans tous les milieux d'élevage. Ces résultats suggèrent que l'apport de fertilisant (fientes) contribue à la croissance des poissons par l'augmentation de la production primaire, source supplémentaire de nourriture.
doi:10.19044/esj.2021.v17n14p246 fatcat:h3dwe3zz7ffybjnbfmiwpkwc74