LES RÉSEAUX DE CIRCULATION MARITIME

Madeleine Brocard, Olivier Joly, Benjamin Steck
unpublished
M 1/1995 APPE ONDE M. Brocard, O. Joly et B. Steck L'absence d'infrastructures visibles de circulation sur les mers et les océans fait généralement oublier qu'il existe des voies de circulation qu'emprunte une majorité de navires, surtout lors-qu'il s'agit de lignes qui relient de manière régulière les diffé-rents ports du monde. Rares et difficiles d'utilisation sont les sources d'information permettant de mettre en relation, à un moment donné et sur l'ensemble du globe, les noeuds du réseau
more » ... noeuds du réseau maritime international (les ports), les voies de circulation qui les desservent (les routes maritimes), les quantités et la nature des marchandises transportées (le trafic). À partir d'informa-tions publiées par la Lloyds, à destination des armateurs, donc relatives aux navires, et d'un repérage partiel des positions en mer enregistrées par Météo-France, une base de données est progressivement construite, dont quelques informations ont été extraites permettant de visualiser les réseaux de circulation maritime, et de formuler de premières hypothèses sur leur struc-turation et leur dynamique. Ces informations portent sur les dix dernières années, qui ont connu une reprise régulière des échan-ges après une phase de stagnation au début des années 1980. Mais les parties du monde les plus concernées par les échanges maritimes internationaux sont loin de bénéficier également de cette reprise. Les lignes maritimes existent! Le Centre océanique spécialisé de Météo-France enregistre depuis de nombreuses années la position de navires volontaires, sélectionnés par les différents pays du monde, toutes les six heures au moins. Ces navires sont des navires marchands, de pêche, ou militaires, mais il faut traiter les noms de ces navires pour les différencier selon leur fonction. Nous nous contentons ici de publier les cartes transmises par Météo-France: elles visualisent chaque navire par un point, l'échelle choisie entraî-nant bien sûr des recouvrements (imperceptibles) de points. Un zoom sur une zone donnée peut apporter plus de précisions. Deux cartes (fig. 1 et 2, pp. 24-25) permettent d'observer par lecture directe, donc de façon approximative, la localisation des routes maritimes et leur degré de permanence, a priori moindre que celui des voies de circulation continentales fixées par les infrastructures. Les positions ont été enregistrées le 1 er août des années 1987 et 1994: le nombre de navires émetteurs, pas trop dissemblable, s'approche de 4 000, avec une différence d'environ 400 navires entre les deux observations, au bénéfice du dernier relevé. La quantité totale n'interfère donc pas trop avec la structure géographique, les cartes sont visuellement comparables. Le À partir de sources permettant de visualiser et d'identifier les navires circulant sur les océans à un instant donné, des cartes mettent en valeur les principales façades maritimes et leur dynamisme, à travers les lignes régulières de porte-conteneurs. Les trafics observés sont confrontés aux trafics théoriques, ainsi qu'au nombre de lignes ré-gulières desservant les ports. • CIRCULATION MARITIME • CONTENEURS • MONDE • PORT Using sources enabling the vi-sualisation and identification of vessels at sea at a given time, maps highlight the main maritime activity areas as well as their dynamism , through observation of regular container lines. The actual traffic is compared to theoretical traffic as well as to the number of regular lines serving the ports. • CONTAINERS • MARITIME TRAFFIC • PORT • WORLD A partir de fuentes que permiten visualizar e identificar los barcos que navegan por los océanos en un momento preciso, unos mapas ponen de relieve las principales facha-das marítimas y su dinamismo, a través las líneas regulares de portacontenedores. Se confrontan los tráficos observados con los trá-ficos teóricos y con el número de líneas regu-lares que ponen los puertos en comunicación. • CONTENEDORES • MUNDO • PUERTO • TRÁ-FICO MARÍTIMO RÉSUMÉ ABSTRACT RESUMEN
fatcat:jxvvkiyrqnbivnhcms2b3qdsdu