Psychotropic Medication Usage for Psychiatric Emergencies in a Tertiary Health Care Centre in Nigeria

I.O. Aina, Y.T. Israel-Aina
2020 Research Journal of Health Sciences  
Background:This study documented the usage of psychotropics in patients presenting with psychiatric emergencies. The usage of psychotropic medications has to do with the prescription pattern of the clinicians in any setting. Materials & Methods: A retrospective study carried out at the University of Benin Teaching Hospital Case notes of patients who presented withpsychiatric emergencies were retrieved, data extracted and analyzed. Results: A total of one hundred and fourteen patients were
more » ... patients were studied over a 10 year period. Most patients (82.5%) were diagnosed with psychotic disorders. Antipsychotics accounted for 67.5% of all prescriptions. Chlorpromazine was the most commonly prescribed oral psychotropic (22.8%). Mood stabilizers were 12.3% while antidepressants were 12.3% of all prescriptions. Parenteral psychotropics were used more as combination (60.5%) than as single parenteral medication (14.0%). Commonest combination of parenteral psychotropic was Chlorpromazine and Diazepam. Long-acting medications commonly used were Fluphenazine Decanoate (20.8%) and Flupenthixol Decanoate (17.4%). Conclusion: Oral antipsychotics were more prescribed with Chlorpromazine and Haloperidol as commonest. Amitriptylline was the commonest antidepressant prescribed while Chlorpromazine and Diazepam were the commonest parenteral psychotropic used. Fluphenazine Decanoate and Flupenthixol Decanoate were the commonest long-acting parenteral medications prescribed Keywords: Psychotropics, prescription pattern, psychiatric emergency, Nigeria. French title: L'utilisation de médicaments psychotropes pour les urgences psychiatriques dans un tertiaire centre de soins de santé au Nigéria Contexte général de l'étude : Les médicaments psychotropes sont des médicaments utilisés pour traiter les troubles mentaux. L'utilisation de médicaments est liée au modèle de prescription des cliniciens dans n'importe quel contexte. Ainsi, cette étude a documenté l'utilisation des psychotropes chez les patients présentant des urgences psychiatriques.Matériaux et méthodes de l'étude : Étude rétrospective qui a été effectuée à l'unité des accidents et d'urgence de l'Université du Bénin Centre hospitalier universitaire, Ville Bénin. Les notes de cas des patients qui ont présenté des urgences psychiatriques ont été récupérées, les données extraites et analysées.Résultats de l'étude : Cent quatorze patients ont été étudiés. La plupart des patients (82,5%) ont reçu un diagnostic de troubles psychotiques. Les antipsychotiques représentaient 67,5% de toutes les ordonnances. La chlorpromazine était le psychotrope oral le plus couramment prescrit (22,8%). Les stabilisateurs de l'humeur représentaient 12,3% tandis que les antidépresseurs représentaient 12,3% de toutes les ordonnances. L'antidépresseur le plus couramment prescrit était l'amitriptylline. Les psychotropes parentéraux ont été plus utilisés en association (60,5%) qu'en médicament monoparental (14,0%). L'association la plus courante de psychotropes parentéraux était la chlorpromazine et le diazépam dans 55,7% des cas. Les médicaments à action prolongée couramment utilisés étaient le décanoate de fluphénazine (20,8%) et le décanoate de flupenthixol(17,4%).Conclusion: Les antipsychotiques oraux étaient plus prescrits, la chlorpromazine et l'halopéridol étant les médicaments les plus couramment utilisés. L'amitriptylline est l'antidépresseur le plus courant, tandis que la chlorpromazine et le diazépam étaient les psychotropes parentéraux les plus couramment utilisés. Le décanoate de fluphénazine et le décanoate de flupenthixol étaient les médicaments parentéraux à action prolongée les plus couramment prescrits. Mots-clés : Psychotropes, utilisation, e psychiatrique Mergency, Nigéria
doi:10.4314/rejhs.v8i3.4 fatcat:ku2a3x7mc5hdzp27xqznutmdk4