Caractérisation et écologie des peuplements des mormyridae dans la réserve de Yoko (Kisangani, RD Congo)

Richard Mahamba Byanikiro, Jacob Ndjaki Nsila, Alidor Kankonda Busanga, Joseph Ulyelali-Patho, Jean-Claude Micha
2017 International Journal of Biological and Chemical Sciences  
853175676 REMERCIEMENTS Nous pensons au projet REAFOR pour sa subvention, à l'Université de Namur/ Belgique. RESUME L'étude sur les peuplements de Morymyridae dans deux rivières forestières Yoko et Biaro à Kisangani, avait pour but de caractériser et d'étudier l'écologie des Mormyridae, l'une des familles bio-indicatrice qui pourra servir de monitoring futur en conservation et en aménagement. Elle a été conduite de septembre 2008 à août 2009 en utilisant des filets maillants, des palangres et
more » ... des palangres et des nasses traditionnelles pour les récoltes des poissons. La caractérisation des habitats a été faite selon une fiche de suivi hydromorphologique en précisant les profils transversaux des rivières tous les 50 m pour chacune des 8 stations sélectionnées. 214 spécimens de poissons appartenant à 7 espèces et 4 genres ont été récoltés. L'espèce Stomatorhinus corneti est la plus représentée avec 144 spécimens soit 67,3%, suivie de Petrocephalus microphtalmus avec 50 individus soit 23,4%. Les richesses taxinomiques les plus élevées ont été observées dans les stations Yoko 4 (6 espèces) et Biaro 3 (5 espèces) et des indices de diversité et d'équitabilité élevés. Les AFC montrent qu'il existe des liens nets entre les variables environnementales : largeur, profondeur, oxygène dissous, vitesse du courant d'eau, végétation riveraine, nature du substrat (sablo-argileux, caillouteux, graveleux, vaseux, etc.) et que les espèces S. corneti et P. microphtalmus sont fortement liées aux stations Yoko 2 et 3, Biaro 1, 2 et 4 en corrélation positive entre ces variables et les axes I et II.Ceci montre, indubitablement, que les communautés de poissons sont réparties sur la base d'un ensemble complexe d'interrelations entre les différentes variables abiotiques et biotiques qui décrivent l'environnement, entre autres, le substrat (minéral ou végétal), la profondeur, l'oxygène dissous, etc. ABSTRACT Study on the Mormyridae stands in two forest rivers Yoko and Biaro near Kisangani, aimed at characterizing and studying the ecology of the Mormyridae one family of bio-indicator that can be used in conservation and monitoring. It was conducted from September 2008 to August 2009, using gillnets, longlines and traditional traps for the harvest of fish. The characterization of Habitat was made according to a morphology follow -up from specifying transverse profiles every 50 m for each of the 8 selected stations. 214 specimens of fish belonging to 7 species and 4 genera were harvested. Stomatorhinus corneti species is the most represented with 144 specimens either 67.3%, followed by Petrocephalus microphtalmus with 50 individuals or 23.4%. The highest taxonomicrichness was observed in stations Yoko 4 (6 species) and Biaro 3 (5 species) and high diversity and equitability indices. The AFC show that there are net links between environmental variables: width, depth, dissolved oxygen, current speed of water, vegetation, nature of the substrate (Sandy -clayey, stony, gravelly, etc.) and that S. corneti and P. microphtalamus species are strongly linked to the stations Yoko 2 and 3, Biaro 1, 2 and 4 in positive correlation between these variables and axes I and II. This undoubtedly shows that fish communities are distributed based on a complex set of interrelationships between different abioc and biotic variables that describe the environment among others the substrate (mineral or vegetable), depth, oxygen dissolved, etc.
doi:10.4314/ijbcs.v11i3.4 fatcat:ha5uwp2bpvajfngjnuc3x2kogq