Chine-Afrique : enjeux de l'ajustement chinois pour les pays miniers

Jean-Raphaël Chaponnière
2013 Afriqué Contemporaine  
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il
more » ... ueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. La Chine est le premier importateur des minerais d'Afrique subsaharienne et la demande chinoise a contribué a dynamisé les économies africaines. Commencé en 2011, le tassement de la croissance chinoise s'est déjà répercuté sur les cours des matières premières et sur les explorations en chute. Au-delà de la conjoncture, quel pourrait être l'impact du rééquilibrage du régime de croissance de l'économie chinoise sur les économies des pays d'Afrique subsaharienne exportateurs de minerais ? En diminuant le taux d'investissement en Chine, le rééquilibrage pèsera sur les cours, en particulier le cuivre et le fer, et il pourrait être amplifié par une meilleure efficacité de l'utilisation des métaux en Chine.
doi:10.3917/afco.248.0089 fatcat:3bh7mkbtlfcurpdw6xkso2h2oe