« Il faut arrêter de rêver du passé »

Ilene Barnes, Ayoko Mensah
2006 Africultures  
Distribution électronique Cairn.info pour Africultures. © Africultures. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more » ... est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.171 -13/04/2016 23h41. © Africultures Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.171 -13/04/2016 23h41. © Africultures Musique [Africultures n° 67 -CAHIER CRITIQUE] 199 « Il faut arrêter de rêver du passé » Entretien avec Ilene Barnes en L'espace de deux aLbums, iLene barnes s'est imposée comme L'une des chanteuses actueLLes Les pLus troubLantes. une voix magnifique, à La fois grondante et fragiLe, portée par un rocK-foLK âpre et inspiré, des textes pLongeant avec déLicatesse dans L'étrangeté de son intimité, sont queLques-unes de ses caractéristiques. née à detroit, dans Les années 1960, dans une famiLLe afro-américaine marquée par L'histoire de L'escLavage, iLene barnes vit aujourd'hui en france. entretien à L'occasion de La sortie de son dernier aLbum yesterday comes (ic-music-rue bLeue / sterne-sony music).
doi:10.3917/afcul.067.0199 fatcat:t2bxwlo5urdqti3i5ruklfx4lq