Chapitre 5. Systèmes de production agrobiologique : bases d'élaboration et perspectives de mise en place [chapter]

Étienne Josien, Marc Benoît, Eric Blanchart, Roland Moreau, Pascal Saffache, Marcel Sicot
Agriculture biologique en Martinique  
Le propos de ce chapitre est d'exposer, dans le cas de la Martinique, de possibles combinaisons des paramètres techniques concernant la gestion des sols, des cultures et des animaux -présentés au chapitre 4 -au sein de systèmes de production cohérents, pour le cas de la Martinique. Issue du croisement de plusieurs courants scientifiques, la systémique est apparue dans le milieu du XX e siècle. En France, de Rosnay (1975) définit le système comme « un ensemble d'éléments en interaction dynamique
more » ... teraction dynamique organisés en fonction d'un but » et Le Moigne (1977) propose une théorie du système général, se démarquant de la démarche analytique. C'est également dans les années 1970 que la systémique est adoptée par les agronomes concomitamment à une approche globale de l'ensemble famille-exploitation (Osty, 1978). Si l'interaction exploitation-exploitant est déterminante, elle est cependant aussi diverse qu'il y a d'exploitants. C'est pourquoi dans ce chapitre notre réflexion sera axée plutôt sur les systèmes de productions que sur des systèmes d'exploitations. Dans la littérature scientifique, on compte peu de références qui décrivent des systèmes de production agrobiologique tropicaux dont la situation puisse être rapprochée de celle de la Martinique. D'une part, de nombreux textes disponibles ne traitent souvent que d'une composante du système, par exemple la gestion de la fertilité du sol ou de l'azote (Liebig et Doran, 1999 ; Stockdale et al., 2002). D'autre part, les systèmes décrits proviennent souvent d'études réalisées dans des contextes très différents d'un point de vue agro-climatique, en Europe, Amérique du Nord, Australie
doi:10.4000/books.irdeditions.2821 fatcat:3rr3mre2mnfhji3x6covxq4g3e