MÉTHODE D'ANALYSE QUANTITATIVE DE LA SPERMATOGENÈSE DES POISSONS TÉLÉOSTÉENS

R. BILLARD, Aline SOLARI, Anne-Marie ESCAFFRE
1974 Reproduction nutrition development (Print)  
Afin d'étudier quantitativement et rapidement la spermatogenèse des Poissons téléostéens nous avons évalué la part de volume occupée par les cellules germinales dans le testicule par la méthode des numérations ponctuelles (oculaire intégrateur I de Zeiss). On peut ainsi constater chez Cavassius auratus des différentes dans la répartition des catégories cellulaires entre les parties antérieure médiane et postérieure. Cependant l'observation de 5 o à 6 0 champs microscopiques sur une seule coupe
more » ... ransversale de la partie médiane du testicule, fournit un échantillon représentatif de la totalité de celui-ci. La méthode d'échantillonnage ainsi mise au point a été appliquée sur des testicules d'animaux soumis à des traitements différents mais d'effets connus comme l'hypophysectomie seule ou suivie d'une supplémentation avec de la poudre hypophysaire brute de Carpe ou HCG. On montre ainsi que les volumes occupés par les cellules germinales rapportés au poids corporel permettent la discrimination nette entre les lots considérés ici et complètent l'information apportée par le rapport gonado-somatique. I. -INTRODUCTION Le rapport gonado-somatique dit RGS (poids de gonade exprimé en p. 100 du poids corporel) est le critère le plus fréquemment employé dans les études de la spermatogenèse des Poissons. Un tel critère ne donne cependant qu'une idée globale et incomplète du phénomène. Le plus souvent l'analyse de la spermatogenèse est réalisée à partir d'un examen histologique permettant la description qualitative et quelquefois quantitative des types cellulaires présents dans le testicule. Les tentatives d'analyse quantitative sont peu nombreuses : les dénombrements cellulaires étant longs et souvent impossibles comme par exemple dans le cas des spermatozoïdes.
doi:10.1051/rnd:19740108 fatcat:tu6xnihurrhvtk7nnts6v57dse