Explication Physiologique De La Mauvaise Végétation Des Légumes Des Pays Tempérés Sous L'équateur.—Caractère Général Des Produits Végétaux Des Divers Climats

M. Paul Sagot
1862 Bulletin de la Société Botanique de France  
View related articles SÉANCE DU ih MARS 1862. ilJ7 commencèrent à pousser leurs hampes. Le colonel en estime le nombre à 1500 au moins, et, lorsque les candélabres se chargè•·ent de fleurs, leur ensemble présentait un magnifique spectacle. Les hampes dt·sséchées à l'automne furent employées à faire les chevrons de huit grandes barrafJUCS et de cabanes destinées à abrite•· un bataillon de zouaves commandé par le colonel Duvivier, qui depuis trouva la mort à Paris dans les tristes journées de
more » ... tes journées de juin 1848. On s'attendait à voil· les Agave qui avaient été épat-gnés fleurir l'été suivant, mais il n'en fut rien; aucun d'eux ne poussa de hampe. Que vous semble, mon cher confrère, de cette expérience de physiologie végétale exécutée sur une grande échelle par un bataillon de zouaves? C'est peut-être la seule fois que ces impitoyables coupeurs d'arbres auront servi la botanique sans le savoir. i\lais le fait constaté par un officier instruit ne vous paraît-il pas décisif? N'est-il pa~ probable que chaque fois qu'un Agave fleurit, c'est qu'une cause visible ou invisible a arrêté l'essor de sa végétation? J.orsque nous a\·ous vu, dans le Jardin-des-i)Iantes de Montpellier en 1857, Oetll'ir tmis rejetons un an après la mort de la plante-mère (t), d'autres fleuri•· à tangm·an la même année ({UC lem· mère, ne serait-ce pas que celle-ci leur avait enlen!, en poussant sa hampe, une partie de la séve qui les alimentait aupara\·ant? L'appel de la she vers la hampe, qui produit l'amincissement ct la prostration des feuilles, détermine donc souvent la floraison des rejetons. Quand des Agave Oeurbscnt près des gouttières de descente des toits, à la suite des pluies trop abondantes, ne serait-ce pas que ces plantes, si vigoureuses dans les terrains les plus secs, souffrent de cet excès d'humidité? Toutes ces nbsenations concordent, et je prévois le temps où l'on pourra faire fleurir à volonté un Agave adulte en diminuant la force de sa végétation par des mutilations bien combinées. J'espèt":l êtrr en état, dt~s l'été pi'Ochain, de vous faire connaître le résultat des expériences <JUC j'ai commencées sm· ce sujet. M. J. Gay fait remarquer que c'est sans doute parce qu'en 185ï, lors de b session tenue à .Montpellier, il s'est occupé de la floraison des Agave, que M. Martins lui a adressé personnellement cette lettre. M. le docLeur Paul Sagot, ancien chirurgien de la marine, fait à la Société la communication suivante : EXPLICATlO:S PHYSIOLOGIQUE DE LA MAUVAL<;E VÉG~'fATIO~ DES LÉGUMES DES PAYS TElii'~RÉS SOUS L'ÉQUATEUR.-CARACTt:RE GK!\ÉRAL IlES PHODillTS Vt:Gt~TAUX liES
doi:10.1080/00378941.1862.10829691 fatcat:vddek4m4urc4dpex2n4icjsiz4