LES ECUEILS DE L'AUTOFORMATION SUR INTERNET : DE L'INFORMATION A LA CONNAISSANCE

Ahmed Chabchoub
unpublished
PREAMBULE : La culture du livre et de l'écrit a été élaborée progressivement en Occident depuis les Temps Modernes, c'est à dire depuis l'invention de l'imprimerie au 15 ème Siècle. Cette culture, fondée sur ce que Goddy appelle la raison graphique, a été codifiée, renforcée et généralisée durant les 19 ème et 20 ème siècles grâce au texte imprimé et à l'Ecole notamment 1. Dans cette structure épistémique stabilisée par une histoire et une tradition académique séculaire, on pouvait parler de
more » ... ouvait parler de hiérarchie entre savoirs (tout ce qui extérieur au sujet) d'une part, et connaissances (les savoirs appropriés par le sujet 2), d'autre part. L'Ecole et l'Université par exemple avaient pour mission de transmettre aux jeunes les savoirs reconnus socialement (et généralement consignés dans des livres ou des publications scientifiques) et d'aider ces derniers à se les approprier afin d'en faire des connaissances personnelles, susceptibles de les aider à mieux s'intégrer dans leur milieu social et professionnel (Beillerot, 1999). Mais cette situation est entrain d'évoluer, sous l'influence d'une autre culture, gérée cette fois par la raison numérique : il s'agit d'Internet. L'évolution se passe à tous les niveaux ; au niveau de la terminologie d'abord : on ne parle plus seulement de savoirs et de connaissances, mais de données (data) et d'informations 3 ,... ; au niveau de la structure des « savoirs » eux-mêmes : à la linéarité et à la progression logique du texte écrit, se substitue l'arborisation du site Web qui, avec ses liens, va permettre à l'internaute d'ouvrir des pages dans 1 Dans les pays du Maghreb, étudier à l'école ou à l'université se dit Lire (Yakra). L'acte d'enseigner se dit Faire lire (Y'Karri). Ce lien organique avec le texte écrit (initialement le Coran) témoigne d'un enracinement dans la Culture de l'écrit qui date du Moyen Age. 2 « Connaissance : ce qui, pour un sujet est acquis, construit et élaboré par l'étude ou l'expérience. Résultat d'une activité d'apprentissage quelle que soit la nature et la forme de celle-ci. » (Beillerot, 1999) 3 La signification déduite des données constitue l'information : c'est-à-dire que l'information est une conséquence des données. Les deux mots ne sont pas synonymes bien qu'ils soient souvent utilisés l'un pour l'autre.
fatcat:hu3zm4vrobc2nbyu4bfakswovq