L'histoire de Michelle Perrot

Margaret Maruani, Chantal Rogerat
2002 Travail, genre et sociétés  
Distribution électronique Cairn.info pour La Découverte. © La Découverte. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite
more » ... , est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © La Découverte | Téléchargé le 15/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © La Découverte | Téléchargé le 15/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) Travail, Genre et Sociétés n° 8 -Novembre 2002 5 eune étudiante, Michelle Perrot voulait faire son mémoire de maîtrise sur le féminisme. Simone de Beauvoir l'avait séduite, mais son professeur l'orienta vers le monde ouvrier. De fait, la problématique des classes sociales précéda chez elle celle des rapports de sexe. Cette marche incessante de l'histoire entre le présent et le passé que Michelle Perrot connaît bien l'entraîna, au sortir des mouvements féministes des années 70, à mettre en questions ce que l'on appelait "l'histoire des femmes". Cette expression ambiguë, écartée quelques années plus tard par les historiennes elles-mêmes, a cependant contribué à remettre en cause la conception même de l'histoire. Michelle Perrot accepterait-elle alors que l'on dise d'elle qu'elle est une "médiatrice" pour plus d'une génération ?
doi:10.3917/tgs.008.0005 fatcat:7smqlxivefftzf7rnridkvo42y