Réactions à la contamination par Leptosphaeria nodorum Mull. des feuilles, épis et grains de plantes F2 issues du croisement entre une lignée de blé résistante et la série monosomique de Courtot

Frantz RAPILLY, Philippe AURIAU, Yvonne CAUDERON, Hervé RICHARDS, Camille DEPATUREAUX
1988 Agronomie  
Les réponses d'une série F 2 monosomique de blé à la contamination par une souche de Leptosphaeria nodorum Muller (Septoria nodorum Berk.) isolée de blé sont étudiées par rapport à 4 critères. Ce sont 2 éléments constitutifs de la résistance partielle : la durée d'incubation (L.P.L) et la vitesse d'extension des nécroses foliaires (P. max) ; et 2 manifestations de la tolérance : l'intensité des symptômes sur épis (I.E.) et le poids de 1 000 grains récoltés sur les plantes malades (P.M.G.M.).
more » ... ades (P.M.G.M.). Les réponses concernant la résistance partielle sont confrontées à celles qui ont été obtenues l'année précédente sur les F I monosomiques. Les 2 éléments de la résistance partielle sont d'hérédité polychromosomique donc polygénique et partiellement liés entre eux. L'intensité des symptômes sur épi et le poids de 1 000 grains malades sont eux aussi d'hérédité polygénique mais indépendants entre eux et non liés à la résistance partielle. Certains chromosomes donnent des réponses opposées suivant les paramètres pris en compte. La sélection pour le renforcement de la résistance partielle et la sélection pour la tolérance sont donc à associer afin de progresser dans le niveau de résistance au champ. In autumn 1986, all the F 2 progenies from the 21 monosomic F, and from the disomic F, cross between « Courtot » and « L22 » were sown in a complete randomized block with two replications. Every plot contained 20 plants sown on a line at a low density. All the trials were inoculated twice (at boot and heading stages) with spores of Leptovphaeria nodorum Muller (Septoria nodorum Berk.) strain n° 6, a wheat isolate. The following characters were recorded for each plant : two elements of partial resistanceincubation time (L.P.I.) and rate of spread of leaf necrosis (P. max) ; and two elements of tolerancedisease intensity on the ear (I.E.) and thousand kernel weight of diseased plants (P.M.G.M.). The earliness of heading time and stem length were also noted. Table 1 shows the average results obtained for all the F 2 monosomic lines and for lines L22. As in the F" chromosomes 3A, 2B and 5B of line L22 gave leaf resistance increased relative to that of F 2 Di (table 2) ; also, as in the F 2 , chromosome 6D give more leaf susceptibility. Such chromosomes are supposed to bear gene (s) as
doi:10.1051/agro:19880710 fatcat:ayfgd6eslvfs7ijx7cfoystreu