Comment découper le continuum sémantique ou quelques réflexions à propos des lexèmes de perception

Krzysztof Bogacki
2018 Romanica Cracoviensia  
In this paper we discuss the notion of a semantic continuum at the boundary between epistemic and perception lexemes. We provide arguments against a unitary conception that is evident behind certain terminological practices using appellations that may mislead because they tend to erase the difference between perception and cognition in the case of certain uses of the French verbs voir 'see' and sentir 'feel'. Le point de départ pour cette réflexion est la situation des lexèmes de perception
more » ... s de perception maintes fois décrite. L'hypothèse que nous défendrons revient à dire que la perception visuelle (voir) ou la sensation (sentir) militent en faveur de la thèse qu'il faut mettre en place deux prédicats distincts (désormais PERCEIVE et KNOW). Nous combattrons le point de vue opposé qui s'appuie sur les conceptions unificatrices cherchant un dénominateur commun aux différents sens d'unités lexicales polysémiques ce qui pose la question soit de remplacer le concept de perception et de connaissance par une seule unité sémantique soit d'opter pour un des deux (perception ou connaissance) et d'expliquer l'autre par celui qu'on aurait retenu. Nous rapprocherons nos réflexions sur les verbes de perception de la discussion portant sur le problème du découpage du continuum sémantique qui a priori peut se faire de différentes façons. 1 Nous évoquerons à l'occasion le problème des prédicats sémantiques et de leur statut par rapport à la notion de primitifs sémantiques que certains examinent dans le contexte des universaux. 1 Wierzbicka (1993) est d'avis que le choix arbitraire des étiquettes n'est acceptable que dans le cas des langues artificielles tandis que les langues ethniques s'appuient sur les termes primitifs. Nous souscrivons à cette thèse.
doi:10.4467/20843917rc.18.007.9579 fatcat:fe6pe2tn55ef7pssahomroqnei