Improvements in MR imaging of solids through gradient waveform optimization

Marco L.H. Gruwel, Peter Latta, Boguslaw Tomanek
2011 Canadian journal of chemistry (Print)  
Vous avez des questions? Nous pouvons vous aider. Pour communiquer directement avec un auteur, consultez la première page de la revue dans laquelle son article a été publié afin de trouver ses coordonnées. Si vous n'arrivez pas à les repérer, communiquez avec nous à PublicationsArchive-ArchivesPublications@nrc-cnrc.gc.ca. Access and use of this website and the material on it are subject to the Terms and Conditions set forth at Improvements in MR imaging of solids through gradient waveform
more » ... zation Gruwel, Marco L. H.; Latta, Peter; Tomanek, Boguslaw https://publications-cnrc.canada.ca/fra/droits L'accès à ce site Web et l'utilisation de son contenu sont assujettis aux conditions présentées dans le site Abstract: Magnetic resonance imaging (MRI) is known to provide a useful approach for the exploration of the chemistry and dynamics of a wide range of soft condensed materials. However, its application to solids has been limited to those materials with relatively narrow resonances. The time needed to obtain an image of a solid with a given resolution and signal-tonoise ratio (SNR) is directly proportional to the line width of the resonance. For MRI to become practical for the imaging of solids it will have to rely on the development and use of MR sequences that avoid the issues raised by line broadening of the resonance. In this paper we review the latest contributions towards MR imaging of solids from our laboratory, in particular, applications using optimized gradient waveforms. Acoustic noise reduction and SNR improvement obtained with modifications of the standard single-point imaging sequence are presented and discussed using examples. Résumé : L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est connue comme une approche utile pour explorer la chimie et la dynamique d'un grand nombre de matériaux condensés et mous. Toutefois, son application aux solides a été limitée aux matériaux avec des résonances relativement étroites. Le temps requis pour obtenir une image d'un solide avec une résolution et un rapport de signal à bruit (RSB) donnés est directement proportionnel à la largeur de la raie de résonance. Pour que l'IRM devienne pratique dans la production d'images de solides, il faudra développer et utilise des séquences de résonance magnétique qui éviteront les problèmes liés à l'élargissement des raies de résonance. Dans ce travail, on présente une revue des plus récentes contributions de notre laboratoire à l'IRM des solides, en particulier aux applications utilisées pour optimiser le gradient des formes des ondes. On présente la réduction acoustique du bruit et l'amélioration du rapport signal à bruit obtenues par modifications de la séquence d'imagerie habituelle avec point localisé et on en discute à l'aide d'exemples. Mots-clés : imagerie par résonance magnétique (IRM), solides, gradient de forme, gradient de forme, pression du son, rapport signal à bruit. [Traduit par la Rédaction]
doi:10.1139/v11-022 fatcat:s747ugxrjng7fp4eoeqr62pqji