Décrochage scolaire et contexte psychosocial et sociogéographique, processus dynamique de stress et parcours de vie : proposition d'une modélisation

Éliane Thouin, Laurence Lavoie, Véronique Dupéré, Camélie Archontakis
2018 Les Sciences de l éducation - Pour l Ère nouvelle  
Distribution électronique Cairn.info pour ADRESE/CIRNEF. © ADRESE/CIRNEF. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite
more » ... , est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © ADRESE/CIRNEF | Téléchargé le 23/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © ADRESE/CIRNEF | Téléchargé le 23/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) Résumé : Le décrochage scolaire est souvent perçu comme le résultat d'une longue accumulation d'échecs et de désengagement scolaires. Bien que cette perspective corresponde à la réalité de plusieurs décrocheurs, elle masque l'importante hétérogénéité des trajectoires menant au décrochage. La recherche suggère par exemple que des élèves choisissent de quitter l'école en raison de difficultés apparaissant plus tard dans leur scolarité, comme l'émergence d'un problème de santé ou de l'intimidation sévère par les pairs. Les trajectoires du décrochage scolaire varient aussi vraisemblablement selon les caractéristiques des milieux au sein desquels les jeunes évoluent (urbains ou ruraux, défavorisés ou nantis). L'objectif de cet article est de présenter un nouveau cadre du décrochage scolaire ancré dans les approches du processus dynamique du stress et des parcours de vie à partir des résultats d'études nord-américaines récentes. Le processus dynamique du stress permet une analyse minutieuse des situations susceptibles de précipiter la décision de décrocher, alors que les parcours de vie situent ces événements dans une perspective plus large, englobant les trajectoires de vies complètes et les contextes macrosociaux comme le territoire géographique.
doi:10.3917/lsdle.513.0061 fatcat:olypjgmlurgkvnyskpdgguqzcq