Filters








1 Hit in 0.056 sec

Un tournant neurocognitiviste en phénoménologie ? Sur l'acclimatation des neurosciences dans le paysage philosophique français

Wolf Feuerhahn
2011 Revue d Histoire des Sciences Humaines  
Distribution électronique Cairn.info pour Ed. Sc. Humaines. © Ed. Sc. Humaines. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est
more » ... e soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.229.223 -10/03/2016 15h10. © Ed. Sc. Humaines Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.229.223 -10/03/2016 15h10. © Ed. Sc. Humaines Revue d'Histoire des Sciences Humaines, 2011, 25, 59-80. Un tournant neurocognitiviste en phénoménologie ? Sur l'acclimatation des neurosciences dans le paysage philosophique français woLF Feuerhahn Résumé Le naturalisme érigé au rang d'interdit absolu par Husserl et ses successeurs n'a pas empêché l'émergence d'une « neurophénoménologie ». À travers l'histoire de ce mouvement iconoclaste, dont les premiers promoteurs travaillaient en France, nous tentons d'expliquer de façon plus large le processus d'acclimatation des neurosciences dans le paysage philosophique français. Pour saisir les enjeux de ce mouvement, nous étudions ses rapports complexes avec l'implantation de la philosophie analytique en France puis sa scission en deux groupes adverses : wittgensteiniens d'un côté, néo-naturalistes de l'autre. Apparaît ainsi entre neurophénoménologues et philosophes de l'esprit une ligne de fracture très forte au sein des défenseurs d'une entrée de la philosophie dans l'âge du neurone, dont l'histoire récente du CREA (Centre de Recherche en Épistémologie Appliquée) a été le théâtre. Mots-clés : Neurosciences -Neurophénoménologie -Tournant neuronal en philosophie -Vie philosophique depuis 1980 (France). Abstract : A neurocognitivist turn in Phenomenology ? About the acclimatization of the Neurosciences in the French philosophical landscape Although, Naturalism was considered as an absolute taboo by Husserl and his successors, this has not hindered the rise of « neurophenomenology ». Through the history of this iconoclastic movement and of its first promoters, most of whom worked in France, this paper tries to explain the process of acclimatization of the neurosciences in the French philosophical landscape ; more particularly, it analyzes how the rise of Neurophenomenology was determined by the introduction of Analytic philosophy in France and its division in two opposed groups : wittgensteinians on one side, neo-naturalists on the other. It appears that Neurophenomenologists and proponents of the Philosophy of mind deeply disagreed as to how to define the neuro-turn they were calling for in philosophy.
doi:10.3917/rhsh.025.0059 fatcat:x3vlvzhufzardbtjm75g2jbohu