Filters








1 Hit in 0.04 sec

Clonal development of Maianthemum dilatatum in forests of differing age and structure

Ann L. Lezberg, Charles B. Halpern, Joseph A. Antos
2001 Canadian Journal of Botany  
The development of a dense tree layer in young coniferous stands can suppress understory plants, leading to very low herb abundance and diversity. In this study, clonal development of the rhizomatous herb Maianthemum dilatatum (Wood) Nels & Macbr. was compared among four types of coniferous forest (young, closed canopy; young, silviculturally thinned; mature; and old growth) on the western Olympic Peninsula, Washington. We predicted that (i) ramet turnover would be lowest, (ii) clonal fragment
more » ... i) clonal fragment size would be smallest, and (iii) allocation of resources to leaves would be greatest in young, closed-canopy forests, and that these traits would increase (or decrease for leaves) as understory conditions became more favorable with stand development or thinning. The low frequency of new ramets in young, closed-canopy stands supported the first prediction. The second prediction was also supported: lateral spread and rhizome mass were smallest in these stands. However, allocation to leaves was not higher in dense young stands, indicating that Maianthemum does not respond to stress by increased investment in leaves. Clonal fragments in thinned, mature, and old stands showed no differences in traits, suggesting that once tree canopies rise, canopy gaps form, or young stands are thinned, resource levels are favorable for clonal growth. Maianthemum appears to persist in dense, young stands by maintaining long-lived ramets that produce leaves annually, rather than by increasing rhizome spread, rhizome storage, or allocation to leaves. Résumé : Le développement d'une dense canopée dans les jeunes peuplements de conifères peut supprimer la végétation de sous-bois et conduire à de très faibles abondances et diversités de petites plantes herbacées. Dans cette étude, les auteurs comparent le développement clonal d'une plante herbacée, le Maienthemum dilatatum (Wood) Nels & Macbr., dans quatre types de forêts conifériennes (jeune à canopée fermée, jeune éclaircie par sylviculture, mature, surannée), situés dans la péninsule Olympique occidentale de l'état de Washington. Les auteurs ont prédit que (i) le cyclage des ramettes serait le plus faible, (ii) la dimension des rameaux clonaux serait la plus faible, et (iii) l'allocation aux feuilles serait la plus élevée dans les jeunes forêts à canopée fermée, et que ces caractéristiques augmenteraient (ou diminueraient) à mesure que les conditions de sous-bois deviendraient plus favorables avec le développement ou l'éclairci du peuplement. La faible fréquence des nouvelles ramettes dans les peuplements jeunes à canopée fermée supportent la première prédiction. La seconde prédiction s'avère également juste : le développement latéral et la masse de rhizome sont plus faibles dans ces peuplements. Cependant, l'allocation aux feuilles n'est pas plus forte dans les jeunes peuplements denses, ce qui indique que le Maienthemum ne réagit pas à l'ombrage par un investissement accru dans les feuilles. Les fragments clonaux dans les peuplements éclaircis, matures et surannés ne montrent aucune différence de caractéristique, ce qui suggère qu'une fois la canopée arborescente élevée, que des trouées s'y forment ou que le jeune peuplement est éclairci, le niveau des ressources favorise la croissance clonale. Le Maienthemum semble persister dans les jeunes peuplements denses en maintenant des ramettes longivives qui produisent annuellement des feuilles, plutôt qu'en allongeant les rhizomes, les réserves dans les rhizomes, ou l'allocation aux feuilles. Mots clés : structure d'âges, allocation de la biomasse, fermeture de la canopée, herbes forestières, rhizome. [Traduit par la Rédaction] 1038 Lezberg et al.
doi:10.1139/cjb-79-9-1028 fatcat:lsa5q7hw6febtm3tgros7xmlnu