Filters








1 Hit in 0.048 sec

La démocratie et les paradoxes du discours sur la torture au Brésil

Mariana Thorstensen Possas
2012 Criminologie  
Découvrir la revue Citer cet article Mariana Thorstensen Possas "La démocratie et les paradoxes du discours sur la torture au Brésil." Criminologie 451 (2012): 137-151. RÉSUMÉ • En dépit du fait que la pratique de la torture dans les sociétés contemporaines occidentales est à première vue une pratique inacceptable, lorsqu'on observe les discours de plus près, on constate qu'il existe en fait deux discours : l'un qui légitime la torture et l'autre qui la refuse. Le présent article porte sur le
more » ... icle porte sur le discours qui rejette la pratique de la torture et sur la « construction du sens du problème » (Bachelard, 1938) de la torture au Brésil et ses explications. Ces dernières tournent autour de la croyance selon laquelle la persistance de la pratique de la torture au Brésil, après l'avènement de la démocratie dans les années 1980, est due à la faible consolidation démocratique. Ce type de raisonnement contient des taches aveugles (« blind spots »), qui nous empêchent de voir des aspects importants, comme le fait que la pratique de la torture n'est pas une réalité exclusive des régimes autoritaires mais aussi, malheureusement, des démocraties. MOTS-CLÉS • Torture, consolidation démocratique, violence policière, Brésil.
doi:10.7202/1008380ar fatcat:tp5xzjjklrdjvi3irm6ul4virm